Collectif vigilance citoyenne : Epandage aérien, nouvelle dérogation ?

Guadeloupe : mobilisation contre la reprise de l’épandage aérien

Tous à la Casa del tango ce jeudi 14 février à 19 heures

Le collectif vigilance citoyenne s’est réuni hier jeudi 7 février 2013. Il a été décidé la constitution d’une association loi 1901. Un site internet sera par ailleurs mis en ligne d’ici une semaine.

Le but de notre collectif n’est pas de prendre en charge tous les problèmes sociaux ou sociétaux qui peuvent se poser en Guadeloupe.

Certaines associations se battent déjà sur des problèmes précis et nous pouvons les rencontrer si elles le désirent et les soutenir si cela s’avère nécessaire.

Nous voulons être comme une caisse de résonance de nombreux problèmes qui taraudent la société civile. Mais dans l’immédiat, nous avons décidé de donner la priorité à la lutte contre l’usage de pesticides notamment concernant l’épandage aérien et de soutenir fermement les associations (dont l’UPG et l’ASSE) qui ont porté plainte concernant la chlordécone.

Le procureur de Paris en effet a décidé d’enregistrer la plainte et a nommé une commission d’enquête à ce sujet.

Souhaitons que ceux qui ont autorisé un tel crime écologique contre notre pays soient condamnés.


Reprise de l’épandage aérien

Nous appelons toutes les organisations (syndicales, sociétales, politiques) et tous les citoyens qui le désirent, à une grande réunion générale de concertation pour donner toute suite une riposte contre les tentatives de reprise de l’épandage aérien.

Que ceux qui croient que nous avons baissé les bras sachent qu’ils se trompent lourdement.

Nous ne pouvons pas convoquer chaque organisation personnellement.

Qu’on mette donc de côté toute susceptibilité car il y a urgence (lire ci-dessous).

Tous à la Casa del tango le jeudi 14 février à 19 heures.


Préfecture du Guadeloupe

Pour la lutte contre les cercosporioses du bananier : avis d’ouverture de la consultation publique (08/02/2013)

Il est porté à la connaissance du public que, du vendredi 8 février 2013 au vendredi 8 mars 2013 inclus, il sera procédé à la préfecture de la région Guadeloupe à Basse-Terre et à la sous préfecture de Pointe-à-Pitre à l’ouverture d’une consultation publique sur la demande de dérogation à l’interdiction de l’épandage aérien de produits phytopharmaceutiques pour la lutte contre les cercosporioses du bananier présentée par le groupement « Les Producteurs de Guadeloupe » en date du 16 janvier 2013.

Cette demande de dérogation entre dans le cadre des dispositions de l’arrêté du 31 mai 2011 relatif aux conditions d’épandage des produits mentionnés à l’article L. 253-1 du code rural et de la pêche maritime par voie aérienne.

Du vendredi 8 février 2013 au vendredi 8 mars 2013 inclus, aux jours et heures normaux d’ouverture des bureaux, les personnes intéressées pourront prendre connaissance du dossier et consigner leurs observations sur le registre ouvert à cet effet à la préfecture de la région Guadeloupe à Basse-Terre et à la sous préfecture de Pointe-a-Pitre. Il faut s’adresser à l’accueil de la préfecture et de la sous-préfecture.

Le dossier est consultable sur le site internet de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de la Guadeloupe (http://daaf971.agriculture.gouv.fr/Demande-de-derogation-a-l).

Une nouvelle provocation de notre présidente de Région !

“Mme Borel a remis un premier prix à une délégation de planteurs de bananes composée de Francis Lignières, Eric de Lucy, Tino Dambas, Philippe Ruelle, Guy Adolphe et Marcus Héry.”

Madame Borel renoue avec le principe du pollueur récompensé.

Choquant, aberrant, affligeant, ....

Comme quoi, on peut être femme, qui plus est mariegalantaise, avoir travaillé avec les enfants et les ados, se targuer d’être issue de la “société civile “.... Mais ne pas être épargnée par la bêtise ou l’avidité.

Pauvre Guadeloupe !

Béatrice


Lurel soutient l’épandage

Lors de la remise de récompense à une délégation de l’UGPBan par la présidente de la Région Guadeloupe, mardi soir à Paris, le ministre des Outre-mer s’est livré à un vibrant plaidoyer pour les bananiers en proie à la crise de l’épandage au banole.

Quoique se disant respectueux de la santé de ses compatriotes et malgré les retards pris par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), Victorin Lurel s’est montré en vrai soutien de la profession : « Je peux déranger mais nous avons une banane durable qu’il convient de préserver tout en faisant tout pour préserver la santé publique. »

Et pour mieux convaincre l’auditoire, le ministre a sorti sa casquette de consommateur :

« A Paris, j’achète de la banane bio de Saint-Domingue. Elle est traitée au banole ! »

Puis il a conclu en demandant qu’on lui « laisse un peu temps pour trouver la bonne formule ».

FXG, à Paris, le 01/02/2013

0 vote
Mis en ligne par Bitin Caraibe
 9/02/2013

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 163 articles référencés

Crash d'avion et noyade : le Dragon 971 et les sapeurs pompiers de l'USSH éléments clés (...)

 

DESHAIES. Jeanny Marc revêt à nouveau l'écharpe de maire

 

BIENVENUE À TOI, IRRÉSISTIBLE FRAICHEUR MARTINIQUAISE

  5/07 | J'en étais arrivée au point où j'avais oublié ta douceur et ton odeur C'est pourquoi t'entendre frapper avec violence sur (...)

José Mirande officiellement maire du Marin

  5/07 | C’est le restaurant scolaire qui a servi aujourd'hui de décor à cette première réunion du conseil municipal sorti des urnes dimanche (...)

Hugues Toussay a les clés de la ville du Diamant

  5/07 | Six jours après avoir remporté le second tour des élections municipales, Hugues Toussay, a été élu ce samedi 4 juillet maire du Diamant. Il (...)

A Saint-Joseph, Yann Monplaisir s'installe dans le fauteuil de maire

  4/07 | Le nouveau conseil municipal de Saint-Joseph est désormais en place. Son installation s'est déroulée ce samedi matin, au cours (...)

Puigdemont crearà un nou partit el 25 de juliol

  4/07 | El manifest fundacional el signen tots els presos de Junts per Catalunya i càrrecs del PDECat

Meurtre de Boisripeaux : trois individus en garde à vue

 

Au Burkina Faso, un « génocide » contre la communauté peule est-il en cours ?

  4/07 | Un mois et demi après la mort suspecte de 12 terroristes présumés appartenant à la communauté peule dans leurs cellules à Tanwalbougou, les (...)

SAINTE-ROSE. Claudine Bajazet retrouve son fauteuil de maire

 

POINTE-A-PITRE. Harry Durimel installé dans le fauteuil de maire

 

Clémence Botino, Miss France 2020, sauvée par les pompiers de Paris suite à l'incendie de son (...)

  4/07 | Clémence Botino, Miss France 2020, a été sauvée par les Pompiers de Paris, suite à l'incendie mortel de son immeuble, rue des Ternes, (...)

Sites Web 16

Les articles 34

IMG: Haïti : pour les Droits de l'Homme et la justice (pétition) Nous avons appris avec stupeur et indignation la présence de Jean-Claude Duvalier et de l’ex militaire putschiste Prosper Avril, sur invitation du Président (...)
IMG: Création du Comité de défense des intérêts sanitaires et environnementaux de Guadeloupe (CODISEG) Alarmés par le risque lié à la reprise de l’épandage aérien et soucieux d’aller plus loin que la seule expression de notre refus à l’occasion de la consultation (...)
IMG: Guadeloupe : Produire et manger local - Village KBM–LKP VENDREDI 27 AVRIL 2012 - 18 H à 23 H DOUVAN BIK LA – LAPWENT • Fédérer toutes nos richesses créatrices, capables de nous ouvrir la voie de la souveraineté ; • (...)
IMG: Guadeloupe : Culture, Nation, État : quelles identités ? JEUDI 19 AVRIL 2012 A PARTIR DE 19H Thème : Culture, Nation, État : quelles identités ? Par Jean-Pierre Babin (Professeur de philosophie en classes (...)
IMG: Café-débat : Émancipation et intégration, paradoxes antillais Café-débat du jeudi 29 mars 2012 à la Casa del Tango. Notre invité, qui n’est pas antillais, est chercheur en anthropologie politique et étudie tout (...)
IMG: GUADELOUPE : Mobilisation - Tous en grève le 27 mars Depuis 3 ans, Travayè é Pèp Gwadloup, jèn é vyé, avoté é matrité, sont debout face aux pwofitan, prouvant ainsi konplo a nèg pa konplo a chyen malgré toutes les (...)
 Izuba | 2002 · 2020