Rwanda 1896 – 1959 : La destruction d’une nation

7 000 RWF 7 EUR

Rwanda 1896 – 1959 : La destruction d’une nation
Anthologie Vol.1

Antoine Mugesera

Quels processus ont opéré pendant la période coloniale pour rendre possible la désintégration de la nation rwandaise en tant que communauté de destin de tous les Rwandais ?
A la différence de nombreux pays africains nés du découpage colonial de l’Afrique, le Rwanda est une nation multiséculaire. Cette longévité suppose une communauté d’intérêts, une volonté et une conscience de vouloir vivre ensemble renouvelées au fil du temps.

Si le pays des mille collines ne fut pas exempt de conflits, on ne décèle dans l’histoire ancienne aucun affrontement ayant opposé deux groupes au nom d’une identité hutu ou tutsi.

De fait, depuis des temps immémoriaux, les Rwandais, toutes catégories confondues, avaient réussi à cohabiter sur la terre de leurs ancêtres. L’épisode colonial allemand puis belge n’aura duré guère plus d’un demi-siècle.

Livraison rapide:  24 heures

Toutes nos livraisons sont effectuées par coursier (moto) à l’endroit de votre choix : chez vous ou à tout autre endroit dans Kigali.

7 000 RWF
7 EUR

Préface

À l’origine de la désintégration de la nation rwandaise

De la naissance d’une contre-élite
De l’ethnicisation de la politique
De l’idéologie à la violence sournoise
De la violence ouverte
Programmes des partis politiques
L’APROSOMA
L’UNAR
Le RADER
Le PARMEHUTU
Conclusion

Le racisme colonial ou l’aliénation du peuple rwandais

De la naissance de l’idéologie raciste
De la théorie à la visite sur le terrain
De l’apparition des mythes racistes
De la mission des stéréotypes
Comment crée-t-on un mythe ou un cliché ?
De l’idéologie coloniale à la pratique coloniale raciste
De la réorganisation administrative à caractère discriminatoire
Que conclure ?
Les stéréotypes des ethnies au Rwanda dans l’imaginaire du blanc
A. Le Tutsi
B. Le Hutu
C. Le Twa
De la destruction des valeurs rwandaises fondamentales
Au commencement était l’unité culturelle
Puis vinrent la colonisation et ses multiples destructions
De l’apparition de l’ethnisme hutu
De la violence à la destruction brutale des valeurs sociales
Conclusion

Griefs réciproques entre Hutu et Tutsi

1. La distinction Hutu, Tutsi, Twa désigne -t-elle la grande division de l’espèce humaine ou leurs subdivisions générales ?
2. Peut-on parler d’ethnies ?
3. Est-ce des catégories sociales ?
I. Du mythe de Gihanga
Le Rwanda avant Gihanga
L’époque de l’outil en fer
Le contenu du mythe
L’idéologie du mythe
II. De l’absence d’antagonismes dans les récits populaires
III. Des griefs à caractère politique
IV. Des griefs à l’occasion de l’attaque des inyenzi
V. Du régime Kayibanda aux griefs contre les Tutsi
Uburyarya : « la ruse »
Ubushukanyi « le mensonge »
Agasuzuguro : « le mépris »
Ubuhake : « le contrat bovin »
Akarengane : « l’injustice »
Une synthèse des griefs réciproques
Sebatutsi accuse
Sebahutu accuse
Conclusion

L’idéologie du nombre ou le nouveau mythe de nyamwinshi

Au commencement était l’ambiguïté de classement
Vint ensuite le piège du nombre
Du sens de la différence des données
De la manipulation des chiffres
Quand nyamwinshi tue
Conclusion

Prépondérance de l’idéologie sur l’économie dans la crise identitaire au Rwanda (1957-1962)

1. La situation économique du Rwanda dans les années 1950-1960
2. La place économique du Tutsi dans les années 1950-1960
De la valeur de la production de subsistance par « caste »
De la corrélation entre revenu de subsistance et importance du cheptel
De la corrélation entre possession de la vache et richesse
De la corrélation entre revenu monétaire et strates sociales
De la différence dans les dépenses de revenu
3. Forces et faiblesses de la fraction dirigeante tutsi au point de vue économique

Conclusion

Sources

0 vote
Poids (g):  350
Largeur (cm):  10
Longueur (cm):  18
Hauteur (cm):  2
Rwanda 1959-1962 : La révolution manquée
7 000 RWF
Rwanda 1959-1962 : La révolution manquée
20 à 30 jours
 Izuba | 2002 · 2020