Un livre à la mer

20 000 RWF

Un livre à la mer
Autobiographie d’une métisse rwandaise déracinée
Par Eugénie B.

Combien de personnes au monde se sont déjà inquiétées à en crever d’ignorer totalement pendant des années si leur mère était en vie ou non ?
Combien d’enfants ignorent le nom et le nombre de leurs frères et soeurs ?
Combien d’enfants ont grandi à des milliers de kilomètres de leurs parents ?
Combien ont été privés de toute figure paternelle ?

Née au Rwanda puis déracinée durant sa sixième année, Eugénie B se pose ces questions.
Elle a aussi des interrogations sur sa naissance ainsi que sur les changements identitaires et culturels divers qu’on lui a imposés.

Devenue adulte, Eugénie B rencontre des difficultés d’évolution générale et relationnelle. C’est alors qu’elle entame une quête vers elle-même, vers sa propre vie.

Avec ce récit autobiographique mais surtout auto-thérapeutique, Eugénie B se met à nu pour nous livrer son vécu et ses émotions les plus intimes.

Livraison:  20 à 30 jours

Toutes nos livraisons sont effectuées par coursier (moto) à l’endroit de votre choix : chez vous ou à tout autre endroit dans Kigali.

20 000 RWF

« Un livre à la mer » est le premier ouvrage de l’auteure Eugénie B.

Mêlant récit, journal intime, questionnements sur l’adoption, quête de ses origines et de soi, Eugénie B. partage son témoignage. Ce texte autobiographique et auto-thérapeutique plonge le lecteur au cœur de la vie de cette métisse déracinée de son Rwanda natal.

Eugénie B est née dans les années 1980 en Afrique au « Pays des milles collines ». Auprès de sa mère, elle passe ses premières années. Peu avant ses 6 ans, c’est une autre mère qui viendra la chercher pour l’emmener en France. Durant près de 20 ans, très loin de ses origines, elle mûrit au fond d’elle la détermination de retourner là-bas.

Eugénie B détaille chronologiquement chaque étape de sa vie d’adoptée dans une région rurale au sein de cette famille monoparentale. Après son enfance remplie de colère, la jeune fille devient malheureuse et psychologiquement torturée par ce manque de réponses à ses questions identitaires. De ses difficultés à se faire accepter, à s’intégrer dans cette nouvelle vie, elle en tire une force qui lui permet de toujours avancer. De rencontres en rencontres, de réflexions en réflexions, elle va sans cesse essayer de trouver des solutions à son mal-être.

Sous couvert d’anonymat, le lecteur la suit sur ce chemin parsemé de ses pensées intimes qu’elle livre au fur et à mesure.

La fin sort du récit. Elle exprime ses points de vue et ses avis bien tranchés sur l’adoption internationale plénière avant de donner des conseils aux familles biologiques et adoptantes, ainsi qu’aux adoptés eux-mêmes.

Aider d’autres personnes, telle est son idée en publiant ce livre.

Ce n’est pas son seul objectif. Elle espère aussi créer un mouvement de solidarité auprès des lecteurs pour l’aider à offrir une meilleure situation, économiquement pérenne, à sa mère biologique et à ses demi-frères et sœurs.

0 vote
Poids (g):  375
Largeur (cm):  12
Longueur (cm):  22
Hauteur (cm):  1
Rwanda 1896 – 1959 : La destruction d'une nation
7 000 RWF
Rwanda 1896 – 1959 : La destruction d’une nation
24 heures
 Izuba | 2002 · 2020