2,4 milliards d’euros sur 10 ans pour une phase 2 de la loi prostitution

 Près de cinq ans après son adoption, FACT-S demande qu'en 2021 soit lancée une phase II de la loi. Les associations de terrain de soutien aux personnes prostituées et des survivantes de la (...)

 Article original.

Mis en ligne par frederic.boisard@gmail.com (Super User)
 11/02/2021

2,4 milliards d'euros sur 10 ans pour une phase 2 de la loi prostitution

 Près de cinq ans après son adoption, FACT-S demande qu'en 2021 soit lancée une phase II de la loi. Les associations de terrain de soutien aux personnes prostituées et des survivantes de la (...)

La Fondation Scelles défend l’idée que toute personne doit pouvoir vivre sans avoir recours à la prostitution.

La Fondation Scelles estime que la prostitution est une atteinte aux Droits humains d’égalité, de dignité et une source de violences sociales et personnelles.

L’exploitation sexuelle abuse des personnes fragilisées par la vulnérabilité économique, la pauvreté, les inégalités hommes-femmes, le racisme, l’échec du projet migratoire, l’instabilité sociale et politique dans des pays en conflits, les violences physiques et morales et les ruptures sociales ou familiales.

La prostitution renvoie à des rapports de domination sexuelle et des stéréotypes que nous dénonçons.

Attachés aux principes abolitionnistes, nous nous engageons contre l’exploitation des personnes prostituées, notamment dans le cadre de la traite des êtres humains.


Nous croyons que c’est par l‘éducation, la prévention, la sensibilisation, et la répression des acteurs qui exercent les violences à l’égard des personnes prostituées qu’une politique globale peut être menée.

Nous défendons l’idée que la lutte contre la traite doit s’accompagner d’une lutte globale contre le système prostitutionnel,

Nous demandons les moyens de protection et de réinsertion nécessaires pour les personnes en danger et en situation de prostitution,

Nous remettons en question la demande des clients de la prostitution car ils sont acteurs à part entière du système de violences vécues par les personnes prostituées,

Nous nous opposons à la reconnaissance de la prostitution comme métier. Nous défendons une position qui refuse la réglementation de la prostitution car son organisation impliquerait un renforcement de la vulnérabilité des personnes prostituées.

Nous défendons le principe qu’il faut plus de moyens alloués à la lutte contre l’exploitation de la prostitution, notamment contre les réseaux de proxénétisme.

Les articles 

Réponse à la loi 2021-478 : à 13 ans, comme à 17 ans, la prostitution est toujours un (...)

30/04 | La loi 2021-478 «visant à protéger les mineurs des crimes et délits sexuels et de l'inceste » vient d'être adoptée en seconde (...)

Pour une phase II de la loi

13/04 | A l'occasion du 5e anniversaire de l'adoption de la loi du 13 avril 2016, la Fondation Scelles, membre fondateur de la (...)

Prostitution : La loi doit être appliquée d’urgence, partout !

12/04 | 5 ans après l'entrée en vigueur de la loi prostitution FACT-S, Fédération des actrices et acteurs de terrain et des survivantes aux (...)

Des survivantes de la prostitution en 1ere ligne à la journée pour les droits des (...)

8/03 | #8mars2021, les défenseuses des droits des femmes postées en haut de la statue de la place de la République ont affiché et clamé leurs (...)

2,4 milliards d'euros sur 10 ans pour une phase 2 de la loi prostitution

11/02 | Près de cinq ans après son adoption, FACT-S demande qu'en 2021 soit lancée une phase II de la loi. Les associations de terrain de (...)

La loi prostitution à l'épreuve du confinement

7/10 | Après des semaines de crise sanitaire, Hélène Pohu et Jean-Philippe Guillemet, sociologues, ont interrogé, entre mai et juin 2020, les (...)

  Femmes

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 13 articles référencés

NAR – Déplacement de Mme la ministre Élisabeth MORENO en Saône-et-Loire – 05.05.2021

  5/05 | NOTE AUX RÉDACTIONS Paris, le 05 mai 2021 N°34 Déplacement de Mme Élisabeth MORENO, Ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de (...)

Message aux hommes : le sexe n’est absolument pas un droit de l’homme

  5/05 | "(...) L'article de Melanie Phillips suggère que le handicap d'un homme compromet en quelque sorte sa capacité à nouer des (...)

Le nouveau harcèlement imposé sur les campus

  4/05 | par Julie Bindel, le 4 mai 2021,The Spectator (US) Il est considéré comme raisonnable de traquer publiquement une femme universitaire – (...)

Agenda prévisionnel de Mme la ministre Élisabeth MORENO – semaine du lundi 3 au vendredi 7 mai (...)

  4/05 | Cet agenda est susceptible d’être modifié en fonction de l’actualité Paris, le 4 mai 2021 N°25 Semaine du lundi 3 au vendredi 7 mai 2021 (...)

De l’importance de ne pas relooker la prostitution en « travail du sexe »

  4/05 | "L'expression de "travail du sexe" n'est pas neutre : elle traîne derrière elle ses présupposés politiques tacites, (...)

Parution de Notre sang d’Andrea Dworkin

3/05 | NOTRE SANGPrédictions et discours sur la politique sexuelle Théoricienne incontournable, écrivaine incomparable et source d’inspiration de (...)
 Izuba | 2002 · 2021