BURUNDI
Edouard NDUWIMANA, Alain Guillaume BUNYONI, Augustin NSANZE, ...

Pierre NKURUNZIZA, Le président réélu, vient de prêter serment devant le peuple burundais et devant des dizaines de délégations étrangères. Il a prononcé un discours [voir en bas de page] où il rappelle qu’il est le Président de tous les burundais :« ce qui nous importe, c’est de travailler avec tout le monde et pour tout le monde », « sans discrimination aucune ».

Le président burundais, auquel se sont joints Thérence SINUNGURUZA et Gervais RUFYIKIRI, vices présidents (approuvés par le Parlement ce 28 août), ont procédé par décret ce 29 août 2010 aux nominations des membres du gouvernement.

DECRET N° 100/02 DU 29 AOUT 2010 PORTANT NOMINATION DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

Vu la Constitution de la République du Burundi ;

Vu la loi n° 1/004 du 23 mars 1994 portant Organisation Générale de l’Administration ;

Vu la loi n° 1/ 09 du 17 mars 2005 portant Distinction des Fonctions Politiques des Fonctions Techniques ;

DECRETE :

Article 1 : Sont nommés :

Ministre de l’Intérieur

Monsieur Edouard NDUWIMANA

Ministre de la Sécurité Publique

Commissaire de Police Alain Guillaume BUNYONI

Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale

Monsieur Augustin NSANZE

Ministre à la Présidence chargé de la Bonne Gouvernance et de la Privatisation

Monsieur Jean Baptiste GAHIMBARE

Ministre à la Présidence chargé des Affaires de la Communauté Est Africaine

Madame Hafsa MOSSI

Ministre de la Justice et Garde des Sceaux

Madame Ancilla NTAKABURIMVO

Ministre des Finances

Madame Clotilde NIZIGAMA

Ministre du Plan et du Développement Communal

Monsieur Pierre MUPIRA

Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants

Général Major Pontien GACIYUBWENGE

Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le SIDA

Dr. Sabine NTAKARUTIMANA

Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Dr. Julien NIMUBONA

Ministre de l’Enseignement de Base et Secondaire, de l’Enseignement des Métiers, de la Formation Professionnelle et de l’Alphabétisation

Monsieur Séverin BUZINGO

Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage

Ing. Agronome Odette KAYITESI

Ministre des Télécommunications, de l’Information, de la Communication et des Relations avec le Parlement

Madame Concilie NIBIGIRA

Ministre de l’ Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme

Ing. Jean-Marie NIBIRANTIJE

Ministre du Commerce, de l’Industrie, des Postes et du Tourisme

Madame Victoire NDIKUMANA

Ministre de l’Energie et des Mines

Monsieur Moïse BUCUMI

Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale

Madame Annonciata SENDAZIRASA

Ministre des Transports, des Travaux Publics et de l’Equipement

Dr. Ing. Saidi KIBEYA

Ministre de la Solidarité Nationale, des Droits de la Personne Humaine et du Genre

Madame Immaculée NAHAYO

Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture

Monsieur Jean Jacques NYENIMIGABO

Article 2 : Toutes dispositions antérieures contraires au présent décret sont abrogées.

Article 3 : Le présent décret entre en vigueur le jour de sa signature.

Fait à Bujumbura, le 29 août 2010

Pierre NKURUNZIZA

PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

LE PREMIER VICE- PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

Sé Monsieur Thérence SINUNGURUZA.

LE DEUXIEME VICE-PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,

Sé Dr. Ing. Gervais RUFYIKIRI.


DISCOURS DE S.E. PIERRE NKURUNZIZA A L’OCCASION DE LA CEREMONIE DE SON INVESTITURE EN TANT PRESIDENT ELU DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI

Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernements, Excellences, Distingués invités, tous protocoles observés, Mesdames, Messieurs,

1. Permettez-nous de rendre grâce à Dieu Tout Puissant pour ce bienfait de nous avoir guidés jusqu’à arriver à ce jour mémorable de notre prestation de serment en qualité de Président de la République, vainqueur des élections du 28 Juin de cette année. Qu’il soit loué dans toute sa grandeur.

2. Nous exprimons notre profonde gratitude à tous ceux qui ont répondu présents à ces cérémonies, particulièrement à Vous Excellences les Chefs d’Etats et de Gouvernements, vous les membres des délégations venus des quatre coins du monde pour rehausser de votre présence ces activités. Soyez donc les bienvenus parmi nous au Burundi et SENTEZ-VOUS COMME CHEZ VOUS ……..KARIBUNI… WELCOME AND FEEL AT HOME.

3. Nos remerciements vont alors au peuple burundais qui a exercé librement et massivement son devoir et droit civiques en participant aux élections, soit comme électeurs seulement, soit aussi comme candidats en compétition. Pour ces derniers, Nous les félicitons du climat qui a caractérisé les campagnes électorales. Vous avez fait montre d’une compétition loyale et entre frères.

4. Nous voudrions remercier les Serviteurs de Dieu et hommes et femmes d’Eglises pour leurs prières incessantes, en vue du climat apaisé et serein du processus électoral.

5. Nos remerciements vont particulièrement à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour le sens élevé d’organisation dont elle a fait preuve, depuis le début du processus électoral jusqu’aujourd’hui. Qu’elle trouve ici l’expression de notre estime bien méritée, et qu’elle aille de l’avant jusqu’à la fin du processus, afin que les élections collinaires auxquelles nous nous préparons à présent se déroulent bien comme cela a été pour les communales, les présidentielles, les législatives et les sénatoriales.

6. Aux pays amis et organisations internationales, Nous disons merci, grand merci pour vos multiples soutiens en appuis financier et technique, ainsi que pour l’envoi des observateurs depuis le début du processus électoral jusqu’à l’étape que nous atteignons.

7. Que l’expression de remerciement soit ressentie aussi par les journalistes, les forces de défense et de sécurité et l’administration pour avoir travaillé jour et nuit, les uns pour assurer la sécurité, les autres pour servir à la Communauté Nationale et Internationale une information fraîche, authentique et équilibrée. Vous avez fait honneur à votre pays et à vous-mêmes.

8. Nos remerciements s’adressent alors à tous ceux qui se sont donnés pour le retour de la paix et de la sécurité dans notre pays. Que l’hommage soit rendu à SE Feu Mwalimu Julius NYERERE, à SE Nelson MANDELA, à SE Président Jacob ZUMA et au Ministre Charles NQAKULA, pour avoir tour à tour et avec succès joué le rôle de médiateur et de facilitateur dans les négociations burundo-burundaises, qui ont abouti à l’Accord d’Arusha et aux différents Accords de cessez-le feu, sans oublier les mécanismes de leur mise en application. Que ces illustres personnalités, leurs pays, leurs familles et leurs connaissances trouvent ici l’expression de notre profonde gratitude.

9. Enfin, Nous remercions vivement SE Yoweri MUSEVENI, Président de l’Initiative Régionale pour la Paix au Burundi, et à travers Lui tous les chefs d’Etats de l’Initiative Régionale qui ont peiné à cause des Burundais, et qui, malgré tout, ont tenu jusqu’au bout. Qu’ils trouvent dans ces cérémonies d’investiture, l’expression de l’aboutissement réussi des efforts consentis pour la paix, la sécurité et la stabilité dans notre pays et par là, dans tous les pays de la sous-région.

Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernements, Excellences, Distingués invités, Mesdames, Messieurs,

10. Les présentes cérémonies de prestation de serment revêtent un cachet particulier dans la vie du pays, car, c’est la toute première fois dans l’histoire du Burundi qu’un pouvoir issu des élections termine son mandat.

11. L’étape à laquelle nous sommes aujourd’hui est un signe éloquent et rassurant qui montre que le peuple Burundais a fait un pas décisif et appréciable sur le chemin de la démocratie, une démocratie fondée sur l’expression libre de la volonté du peuple et concrétisée par le respect du verdict des urnes.

12. Les Burundais devraient comprendre que la victoire que nous venons de remporter aux élections appartient à tout le monde, ceux qui ont voté pour nous et ceux qui n’ont pas voté pour nous. Nous sommes investi Président de toute la République du Burundi et de tous les Burundais, et les bonnes décisions que nous prendrons seront dans l’intérêt de tous les Burundais, sans discrimination aucune. Ce qui nous importe, c’est de travailler avec tout le monde et pour tout le monde.

13. Nous rappelons aux citoyens burundais que l’action de voter pour Nous ou contre nous s’est clôturée le jour de l’élection présidentielle du 28 juin 2010. Ce qu’il faut dorénavant, c’est le respect et le soutien de nos Institutions.

14. Certes, notre pays est petit en termes de superficie, mais il est grand et riche en potentialités, car, il peut nous faire vivre, et il y aura de la place pour chacun, les vainqueurs des élections et les non gagnants, l’essentiel étant le degré du patriotisme et l’engagement que chacun manifestera pour contribuer à son développement.

Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernements, Excellences, Distingués invités, Mesdames, Messieurs,

15. Les Burundais connaissent bien notre programme politique ainsi que notre projet de société pour ce mandat. C’est par ailleurs cela qui les a poussés à voter pour Nous. Nous réitérons notre engagement solennel de tout faire pour traduire en actes les promesses faites lors de la campagne électorale.

Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que notre pays ait un souffle nouveau de nature à impulser le développement et renforcer la démocratie si chèrement acquise. Avec les efforts conjugués de tous, Dieu aidant, nous y parviendrons.

16. Permettez- Nous cependant de vous donner quelques unes des grandes articulations de notre programme, pendant que vous attendrez les clarifications et les détails des mécanismes de mise en application dans le message que Nous adresserons à la Nation en kirundi, après la mise en place du nouveau gouvernement.

17. Durant ce mandat, notre priorité sera la consolidation de la paix, de la sécurité et de la réconciliation, afin que chacun se sente mieux qu’hier satisfait et content de vivre au Burundi. Tout sera mis en œuvre pour réussir ce pari et Nous nous attèlerons à la mise en place des mécanismes de Justice transitionnelle, entre autres la Commission Vérité- Réconciliation.

18. Nous consoliderons les acquis déjà atteints dans les domaines de la santé et de l’éducation tout en introduisant des innovations afin d’améliorer la vie de notre peuple et faire correspondre l’enseignement aux besoins et aux opportunités réels du pays.

19. Le développement des infrastructures retiendra aussi notre attention. Nous citons ici les routes, les chemins de fer, les bâtiments publics, l’habitat rural et urbain décent, les adductions en eau potable etc.

20. Dans notre programme de lutte contre la faim, le chômage et la pauvreté, le secteur agricole connaîtra un appui particulier, et la modernisation de l’activité agro-pastorale sentira un essor.

21. Il est connu de tous que pour le développement, l’énergie joue un rôle prépondérant. Nous accorderons ainsi une place de choix à ce secteur.

22. Nous ne laisserons pas en arrière le domaine des techniques d’information et de communication que Nous allons plutôt développer.

23. Aussi, Nous nous attèlerons à la sauvegarde de l’environnement et à la promotion du tourisme. 24. Nous réussirons certainement ces paris si nous maîtrisons efficacement la problématique de la démographie dont la progression devra respecter la disponibilité des ressources économiques.

Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernements, Excellences, Distingués invités, Mesdames, Messieurs,

25. Pour que le Burundi soit un havre de paix et de développement pour tous, nous devons changer de comportement. Nous allons consolider la Bonne Gouvernance.

26. Nous proclamons déjà la Tolérance zéro à tous les coupables d’actes de corruption, de malversations économiques et d’autres infractions connexes. Que cela ne soit pas compris comme un simple slogan. Et des lois seront initiées ou révisées afin de réussir ce pari. vous Nous jugerez à nos actes, Un homme averti en vaut deux.

27. Nous voulons aussi impulser un nouvel élan chez les responsables qui devront savoir annoncer leurs programmes, et qui se verront en évaluation à mi-parcours et connaîtront les effets de cette dernière. Nous allons donc implanter la culture de redevabilité à chaque niveau de responsabilité. Que chacun sache qu’il a des comptes à rendre et que les performances soient évaluées afin que la rigueur soit faite dans l’optique de l’amour du travail bien fait.

28. Par là, Nous pourrons améliorer et assainir l’environnement des affaires et des investissements pour la promotion de la création de l’emploi.

29. Dans la même logique de Bonne Gouvernance, Nous veillerons à la protection des droits de l’homme en promouvant une justice juste et équitable et en bannissant toute tendance à l’impunité. Et toutes les autres réformes nécessaires seront entreprises pour un Burundi viable, vivable et fiable.

Excellences Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernements, Excellences, Distingués invités, Mesdames, Messieurs,

30. Nous voulons, à la fin de ce mandat, être témoin d’un véritable changement de comportements dans divers domaines de la vie nationale. Les indicateurs seront le travail bien fait, la réduction de la faim et de la pauvreté, la stabilité de la nation et notre place sur l’échiquier international. Bref, des Burundais, des familles et un pays bien transformés, un véritable et visible progrès, c’est notre objectif. Nous y arriverons sans doute.

31. Nous sollicitons le concours de tout un chacun, citoyens burundais en particulier, la communauté internationale et de tous nos partenaires.

32. Pour terminer, nous voudrions réitérer nos sincères remerciements à vous tous qui avez bien accepté notre invitation à l’occasion de ces cérémonies d’investiture du Président de la République.

33. Quant à Nos compatriotes, Nous leur relançons notre vibrant appel au maintien et à la consolidation de la paix et de la sécurité et à rester toujours solidaires et unis, car, ce n’est que dans l’unité et la solidarité que nous aspirerons au développement durable et à la consolidation des acquis de notre chère démocratie.

Que Dieu vous bénisse et vous comble de joie,

Je vous remercie.

Mis en ligne par :   Safari Chizungu

juillet 2018
Aucun événement


Izuba Info

La News Letter d’Izuba Info

Izuba Edition

La News Letter de la maison d’édition Izuba