Livre - Ksenia Potrapeliouk : "Pourquoi je ne dis plus « travailleuses du sexe » en parlant (...)

28 octobre 2021
Un matin d’hiver à Montréal, une femme commence sa journée de travail. Elle prépare un café, bavarde avec son assistante, vérifie les rendez-vous d’une journée très remplie… Florence tient un « salon » de « massages thérapeutiques » : ouvert de 9h à 18h, des « clients » en nombre, des « serviettes bien pliées (...)
 Site référencé:  Fondation Scelles

Fondation Scelles 

A quand un #MeToo de la prostitution ?
25/11/2021
Internet, cyberproxénétisme : des frontières qui s’effritent
3/09/2021
Pas de lutte efficace contre la prostitution des mineur.e.s sans poursuite des « clients » prostitueurs
20/07/2021
Quand les mineur·e·s deviennent proxénètes…
15/07/2021