Les exigences du Mouvement du 23 Mars (M23)

M23 : point presse de Jean-Marie Runiga (27/11/2012)

« sortir le pays de la crise de l’Est »

« La rébellion exige notamment l’arrestation du général John Numbi - accusé par certaines ONG d’être le principal responsable de l’assassinat du défenseur des droits de l’homme Floribert Chebeya - , la libération sans condition des prisonniers politiques, la dissolution de la Ceni et la levée de la privation de mouvement à Etienne Tshisekedi. »

Toutes ces exigences du M23, Jean-Marie Runiga affirme qu’elles ne sont pas évoquées dans le simple but de s’attirer la sympathie de la population congolaise mais plutôt pour « sortir le pays de la crise de l’Est ».

« D’abord, je tiens à vous dire qu’aujourd’hui, si nous voulons que l’opposition, la société civile et la diaspora congolaise soient sur la table [de négociation], c’est parce que nous sommes fatigués de faire des négociations en secret avec Kabila. Il ne respecte jamais ses engagements », a expliqué Jean-Marie Runiga selon Radio Okapi.

Le point presse

Point presse de Jean-Marie Runiga, le chef politique de cette rébellion, tel que rapporté sur le site du mouvement M23

Commencé à 11h50’, le point de presse a comporté plusieurs points à l’ordre du jour et a duré environ deux heures.

Le pasteur Runiga a remercié, au nom du M23, l’Armée Révolutionnaire Congolaise [ARC] pour le travail abattu et la discipline qui a caractérisé cette armée, attestée par la sécurisation des populations civiles et de leurs biens à l’issue des affrontements en pleine ville de Goma.

Il a, à la même occasion, annoncé la prochaine élévation du Colonel NGARUYE Baudouin au grade de Général de Brigade, ainsi que celle d’autres Officiers et Sous-officiers au grade supérieur à celui qu’ils ont actuellement.

Il a ensuite remercié la population de la ville de Goma pour l’accueil chaleureux qu’elle a réservé à ces jeunes combattants lors de leur entrée triomphale et sans heurts dans cette ville.

En deuxième lieu, l’orateur du jour a parlé du dernier sommet de la CIRGL à Kampala, où il a eu à rencontrer le Président de la République Joseph KABILA. Ce dernier cité, selon l’orateur, a dit qu’il voulait négocier avec le M23, mais uniquement sur les revendications propres à ce Mouvement.

Ce à quoi son vis-à-vis (le Président du M23) réagira en soulignant que les revendications du M23 font désormais partie intégrante des problèmes généraux de la RDC du fait d’avoir en commun la même racine qu’est la mauvaise gouvernance :

• La corruption qui gangrène la nation, l’absence des infrastructures sur la majeure partie de l’étendue de la République (les écoles et les hôpitaux étant ceux légué par la colonisation) ;

• L’existence de plusieurs hectares de terres arables, mais un peuple parmi les plus affamés du monde.

• Le solde des militaires qui ne le nourrit pas plus de 3 jours ;

• La persistance du taux parmi les plus élevés du monde de la mortalité materno-infantile lors de la parturition. Les rares survivants parmi ces nouveaux nés n’ont qu’une chance sur 10 d’être scolarisé, etc.

• Le problème d’insécurité rendu endémique dans les Kivu par des FDLR-INTERAHAMWE et MAYI-MAYI soutenus et armés par le Gouvernement de Kinshasa…

En ce qui concerne le point central du point de presse de ce jour, à savoir le retrait du M23 de la ville de Goma.

Le Président du M23 a dit en substance que le retrait est possible [le retrait de Goma des troupes du M23 a été officialisé depuis par le chef militaire du mouvement, le général Sultani Makenga], mais que le président Kabila devrait aussi pour faciliter répondre aux conditions :

1. Libérer Mr Etienne TSHISEKEDI, d’autres leaders et opposants politiques ;

2. Diligenter une enquête internationale neutre sur la tentative d’assassinat du Dr MUKWEGE ;

3. Ordonner l’arrestation du Général John NUMBI ;

4. Arrestation des Officiers complices du Général AMISSI Tango four ;

5. Déclarer un cessez-le-feu avec l’ARC ;

6. Fixer un calendrier pour des négociations avec le M23, l’opposition congolaise, la Société Civile et la diaspora congolaise d’Occident.

C’est en entendant toutes ces conditions que le Président de la République KABILA a décidé de quitter la réunion et de claquer la porte au nez du Président ougandais MUSEVENI et de nous tous.

Resté en compagnie de notre infortuné d’hôte (Le Président Ougandais), nous avons pris le ferme engagement de nous retirer de la ville de Goma mais à une seule condition, celle de le faire simultanément avec la matérialisation de réponses aux conditions ci-haut posées.

__

Mise en ligne sur le site du M23 le 28 novembre 2012 par le Département de la communication du mouvement

0 vote
Mis en ligne par La rédaction
 28/11/2012

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 262 articles référencés

Ituri : au moins 20 morts à Mambasa après les attaques des ADF

  16/05 | Plus de vingt personnes ont été tuées depuis le début de cette semaine et plus de cinquante autres prises en otage par les rebelles des ADF (...)

ESU : le ministre propose la réactivation de la prime de recherche pour les (...)

  16/05 | " /> Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire Muhindo Nzangi a rendu compte des orientations du Président (...)

RDC – Double nationalité : sortir de l’hypocrisie collective

  16/05 | La question de la binationalité – interdite par la Constitution – divise la société congolaise depuis longtemps… et enflamme régulièrement (...)

Beni : au moins 90% des habitants de Watalinga regagnent leurs maisons (Société (...)

  16/05 | La société civile de la chefferie de Watalinga dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) affirme que les habitants représentant au moins 90% (...)

RDC : 4 parlementaires dans le collimateur de la justice

  16/05 | Les sénateurs Augustin Matata et Ida Komondji ainsi que les députés Louise Munga et Lumbu Kyala sont dans le collimateur de la justice. (...)

Interdiction meeting du FPI : Damana Pickass dénonce une « machination »

  16/05 | Damana Pickass, vice-président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), a dénoncé samedi une "machination" à la suite de (...)

Décès à Abidjan du journaliste sénégalais Moriba Magassouba

  16/05 | Le journaliste sénégalais Moriba Magassouba est décédé, samedi à Abidjan, des suites d'une courte maladie. Selon une source proche de la (...)

Les raisons de la hausse du prix du ciment en Côte d’Ivoire (enquête)

  16/05 | Les prix du ciment en Côte d'Ivoire connaissent une hausse due au renchérissement des frais d'expédition et de déchargement des (...)

Maroc : retour dimanche à l’horaire GMT+1

  15/05 | Le Maroc va repasser à l'heure GMT+1 dans la nuit de samedi à dimanche 16 mai, a annoncé le ministère de l'Economie, des finances (...)

Éliminatoires de la coupe du Monde Qatar 2022 : voici la liste des 32 Léopards convoqués pour le (...)

  15/05 | Daoula Lopembe, assistant 2 de Hector Cuper, vient de publier la liste de trente-deux joueurs pré-convoqués pour le stage de deux (...)

Foot-RDC : liste de 32 Léopards présélectionnés pour le stage de Tunis

  15/05 | Le nouveau patron du staff technique de Léopards séniors, Héctor Raúl Cúper, est attendu le 26 mai à Kinshasa, afin de signer officiellement (...)

Coopération : le président Sassou Nguessou est arrivé à Kinshasa pour une séance de travail avec (...)

  15/05 | Le chef de l’État Félix Tshisekedi et son homologue congolais Denis Sassou Nguessou en séance de travail à Kinshasa. Le Président congolais (...)

Sites Web 26

Les articles 58

IMG: Quels langues et langages pour écrire l'Afrique d'aujourd'hui ? Autour de la pensée de Ngugi wa Thiong’o. Quels langues et langages pour écrire l’Afrique d’aujourd’hui ? Politique linguistique, traduction et adaptation. (...)
Aujourd’hui, dimanche 21 janvier 2018, on tue à Kinshasa. C’est à la mitrailleuse que l’armée tire sur la foule descendue dans les rues pour contester le régime (...)
IMG: RDC : Beni, le mur de la peur et de l'omerta se brise Pendant un an et demi dans le grand nord du Nord-Kivu, les populations, terrorisées, ont subi le martyre en silence et les élus de la province se sont tus. (...)
IMG: RDC : Le carnage et la révolte Au troisième jour de mobilisation de la population, à Kinshasa et dans l’Est du pays, contre une loi qui permet au chef de l’Etat de rester au pouvoir au-delà (...)
« La police tire à balles réelles sur tous ceux qui sont descendus dans la rue. Les événements prennent la tournure d’une insurrection populaire. » « La police (...)
IMG: Ouganda : M23 - Tentatives échouées de rapatriement forcé Une violation du droit international Malgré l’intervention musclée des forces ougandaises dans le camp militaire de Bihanga, les jeunes militaires de (...)
 Izuba | 2002 · 2021