Médiathèque Idriss Tachfini - El Jadida

Michael Barry : « Visions d’Averroès » à El Jadida

La participation de la philosophie musulmane à l’histoire de la pensée humaine

Le Consulat des Etats-Unis à Casablanca et la Direction Régionale du Ministère de la Culture ont organisé une conférence sous le thème « Visions d’Averroès » animée par le Professeur Michael BARRY, aujourd’hui professeur aux Département d’Études Proche Orientales de l’Université de Princeton.

La rencontre a eu lieu à la Médiathèque Municipale Idriss Tachfini le vendredi 19 avril 2013.

Le Professeur Michael BARRY a mis l’accent sur l’appropriation d’Averroès par l’art de la renaissance en Occident à savoir la peinture vénitienne de Giorgio Barbarelli dit Giorgione et Giovanni Bellini. Michael BARRY considère de prime à bord que la personnalité du philosophe musulman est fascinante et inquiétante.

Le XVIe siècle est incontestablement la plus riche période de l’histoire de la peinture vénitienne. Bien que les peintres vénitiens soient parfaitement informés des réalisations artistiques du centre de l’Italie, ils poursuivent leurs propres recherches sur la lumière et la couleur, recherches déjà manifestes dans les premières œuvres de Giovanni Bellini. Outre Vittore Carpaccio, les principaux peintres vénitiens du début du XVIe siècle sont Giovanni Bellini et ses cadets Giorgione et Titien. Giorgione meurt vers l’âge de trente-deux ans, et seul un petit nombre d’œuvres lui a été attribué, parmi lesquelles la Tempête (v. 1502-1503, Gallerie dell’Accademia, Venise). Les personnages de cette composition sont dominés par le paysage poétique qui les entoure, inhabituel à l’époque.

De part une toile peinte par Giorgione, Michael BARRY adopte une approche sémiologique de l’art vénitien du XVe siècle afin de soutenir l’hypothèse de l’appropriation d’Averroès par la culture occidentale de la renaissance, chose négligée voire refoulée par la pensée occidentale.

Trois figures dominaient ainsi cet art vénitien à savoir le vieux sage Aristote, l’adulte maturé Averroès et le jeune théologien Saint Thomas d’Aquin, objet de ladite toile Giorgione.

Entre maître et disciple, Aristote et Averroès dialoguaient, tandis que Saint Thomas d’Aquin qui s’assoit sur la terre, regardait la lumière reflétée dans la caverne.

Ainsi, le Professeur Michael BARRY a conclu qu’il y a une continuité entre la philosophie grecque et la philosophie musulmane, et non pas une pensée grecque dominante et une pensée musulmane dominée que l’art vénitien à véhiculer durant la renaissance, et dont les conséquences ont été très « désastreuses » sur la pensée occidentale.

Ceci dit, l’étude du Professeur Michael BARRY entre dans le cadre des études orientalistes qui rendent un hommage à la philosophie musulmane, ainsi que sa participation dans l’évolution de l’histoire de la pensée humaine.

Reste à signaler que le Professeur Michael BARRY publiera prochainement un livre sur « Visions d’Averroès » chez Albin Michel.

Michael Barry

Né en 1948 à New York et élevé en France, Michael Barry, aujourd’hui professeur aux Département d’Etudes proche-orientales de l’Université de Princeton, a aussi longuement vécu en Iran et surtout en Afghanistan où il a mené sur le terrain de nombreuses missions humanitaires pour la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, Médecins du Monde et les Nations Unies.

Titulaire de sept prix littéraires et pour son enseignement, tant aux Etats-Unis qu’en France et en Iran, ses travaux (dont beaucoup écrits directement en français) ont porté sur l’ethnologie et l’histoire, l’art, les littératures et spiritualités du monde irano-afghan comme sur les légendes de l’Espagne musulmane. Il a notamment conseillé la réorganisation complète des nouvelles galeries d’art islamique au Metropolitan Museum de New York, avec leur re-création d’un riyâdh par des artisans modernes de Fès, et un juste accent mis sur l’apport essentiel andalou et marocain.

Son dernier ouvrage, « Le Cantique des Oiseaux de Farîd ad-Dîn ’Attâr », en collaboration avec Leili Anvar et publié aux Éditions Diane de Selliers (Paris 2012), commente le symbolisme de 207 miniatures persanes qui accompagnent la nouvelle traduction de ce texte fondamental du soufisme médiéval.

Depuis 2007, Michael Barry participe régulièrement aux rencontres du Festival de Musique Sacrée à Fès.

0 vote
Mis en ligne par Abdelali Najah
 26/04/2013

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 21 articles référencés

Le RDV financier de IMTV – Episode 1

  8/03 | BMCE Capital Research, le Bureau de Global Research panafricain de BMCE Capital (BANK OF AFRICA CIB), a publié son document (« Earnings (...)

Un mois de janvier à 7 MMDH pour le marché marocain de l’assurance

  8/03 | Les primes émises par les compagnies d’assurances et de réassurance se sont établies à environ 7 milliards de dirhams (MMDH) à fin janvier (...)

Cannabis, marchés publics, sécurité sanitaire… au menu du gouvernement cette semaine

  8/03 | Une réunion du Conseil de gouvernement se tiendra jeudi prochain, sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. Lors (...)

L’OCP et le CAM signe une e-alliance pour les agriculteurs marocains

  8/03 | L’OCP, partenaire historique de la filière agricole et des agriculteurs, et le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), leader incontesté (...)

Badre Tnacheri Ouazzani réélu à la présidence de l’Ordre National des Vétérinaires

  8/03 | L’Ordre National des Vétérinaires (ONV) a renouvelé ses instances ordinales suite aux élections tenues le 13 février dernier. Ces élections (...)

Tout ce qu’il faut savoir sur l’Agence de régulation des activités du cannabis

  8/03 | Le Projet de loi sur les usages licites du cannabis, en cours d’examen au conseil de gouvernement avant sa présentation au parlement, (...)

L’essentiel du projet de loi sur les usages licites du cannabis au Maroc

  8/03 | Voici l’essentiel du projet de loi sur les usages licites du cannabis, en cours d’examen au Conseil de gouvernement avant sa présentation (...)

Important : La BCP innove en lançant le 1er Gender Bond au Maroc

  8/03 | A l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le groupe BCP, annonce le lancement d’une nouvelle solution de (...)

74 Eco-Ecoles marocaines labellisées Pavillon Vert en 2020

  8/03 | 133 Éco-Écoles ont candidaté au label Pavillon vert, décerné par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement, dans un (...)

Le cannabis médical en vogue à l’international, une aubaine pour le Maroc

  8/03 | En plein boom sur le marché mondial avec une prévision de croissance de 30%, le cannabis à usage thérapeutique offre au Maroc des (...)

Communiqué à propos de la grève de la faim du prisonnier d’opinion Maati Monjib

  8/03 | Communiqué à propos de la grève de la faim du prisonnier d’opinion Maati Monjib Maâti Monjib, franco-marocain, enseignant-chercheur en (...)

Une responsable sahraouie appelle les organisations féminines à travers le monde à protéger les (...)

  7/03 | 6 mars 2021 AOUSSERD (camps de réfugiés sahraouis) - La membre du secrétariat national du Front Polisario et wali d'Aousserd, Meriem (...)

Sites Web 19

AMDH

ASSOCIATION MAROCAINE DES DROITS HUMAINS « Un mouvement des droits humains et démocratique puissant pour une constitution démocratique, l’Etat de droit et une société de dignité et de citoyenneté » Mot (...)

Aufait (Maroc)

Aufait : L'actualités Maroc

AuFaitMaroc.com

Le quotidien Aufait Maroc en PDF aufaitmaroc.com

Aujourd'hui

Aujourd'hui Maroc

Bled.ma

Bled.ma Le portail des Marocains résidents à l'étranger.

Les articles 24

IMG: Sculpture monumentale à Villa Janna : projet final en octobre 2014 Villa Janna est un lieu d’exception entièrement construit en terre crue, dans le respect de l’environnement et des traditions marocaines. A 20 minutes de la (...)
IMG: Abdelmajid Benjelloun, partagé entre histoire, surréalisme et aphorisme « La pierre prospère dans l’infini : elle n’a pas besoin de bouger ». Abdelmajid Benjelloun, né à Fès le 17 novembre 1944, est un écrivain, poète et historien (...)
IMG: Maroc : Marianne Aya Omac chante et enchante les Nuits de Ramadan La chanteuse française Marianne Aya Omac a animé une soirée musicale au Park Mohamed V à El Jadida le 23 juillet 2013.
Le Forum des Alternatives Maroc « FMAS » lance un cycle d’assises régionales et nationale sous le thème « Le mouvement associatif à la lumière des nouvelles (...)
IMG: El Jadida : « Je me souviens », une création inédite L’Institut Français du Maroc a organisé un concert intitulé « Je me souviens » au théâtre Afifi à El Jadida le 15 mars 2013. Ont assisté à cette création inédite (...)
IMG: Amina El Bikri expose à El Jadida : « l'art au féminin » Journée mondiale de la Femme : Amina El Bikri expose à la galerie Chaïbia Talal dans la Cité portugaise d’El Jadida. La Direction Régionale de la Culture de (...)
 Izuba | 2002 · 2021