République Démocratique du Congo

RDC : Après Nairobi, Kinshasa reste constant dans son intolérance

Discours haineux et manipulation politiques semblent avoir la peau dure au Congo « démocratique »

Après une nouvelle offensive des rebelles ougandais dans l’Est du pays, qui a encore une fois mis en évidence l’incapacité de se battre de la part de l’armée régulière des FARDC, le gouvernement congolais recourt à l’intox et accuse le M23, avec lequel il vient pourtant de signer les protocoles de Nairobi. Une mauvaise manière d’entamer le processus de paix.

Une ampoule qui brûle, un pétard qui pète ou un pneumatique qui éclate et voilà qu’on pointe le doigt vers le fantôme du M23, le mouvement rebelle qui en fait a cessé d’exister depuis la fin des pourparlers de Kampala conclus à Nairobi, le 12 décembre, devant nombreux chefs d’états africains.

La dernière en date est bel et bien l’attaque de Kamango (Nord-Kivu), non-interceptée par les drones d’observation de l’ONU, et attribuée faussement au mouvement de Bertrand Bisimwa qui est en train de se métamorphose en parti politique.

Les faits. Le 16 décembre, les rebelles Ougandais de l’ADF-Nalu attaquent les villages de Musuku et Mwenda, situés dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu. L’incursion se solde par une vingtaine de victimes, pour la plupart des femmes et des jeunes filles, horriblement mutilées avant d’être achevées à la machette. Les mêmes forces, qui contrôlent 21 localités sur les 25 de la chefferie de Watalinga et rêvent de franchir la frontière ougandaise pour détrôner le président Museveni, lancent, le jour de Noël, une offensive sanglante sur Kamango. L’armée régulière (FARDC) – devenue dans l’imaginaire des Congolais l’une des plus performantes de la région grâce à une campagne médiatique savamment orchestrée et aux analyses des experts activistes – prend vite la poudre d’escampette. Derrière elle, une quarantaine da cadavres gisent sur le terrain.

D’ailleurs, les maux chroniques de cette armée restent sans solution. Les 20 et 23 décembre, les épouses des soldats de la région militaire du Sud-Kivu manifestaient à Uvira pour réclamer le paiement de trois mois de soldes de leurs maris avant d’être dispersées à coups de fouet. A noter que, selon les mêmes experts en service commandé, le paiement des salaires des militaires aurait été l’une des nouvelles données à la base de l’honneur retrouvé des FARDC…

Pendant tout ce temps, les coûteux drones de Hervé Ladsous, le flamboyant patron du Département des opérations de maintien de la paix (UN-DPKO), somnolent dans les hangars de l’Aéroport de Goma par manque de courant électrique... Un technicien de l’Aéronautique civile sur place en veine de blagues se demande s’il ne faut pas trouver un arrangement en vue de les charger à Gisenyi au Rwanda… Moins voués à l’ironie, les habitants du quartier de Ndosho, dans la ville gomatracienne, multipliaient les barricades, le jour auparavant, dans les rues de l’agglomération en proie à une vive exaspération due à ces persistantes coupures d’électricité et également d’eau potable.

Or, malgré les déclarations du porte-parole des FARDC qui pointent de doigt les combattants de l’ADF-Nalu, le communicateur du gouvernement, Lambert Mende, accuse des affrontements de Kamango l’ex-M23, devenu pourtant partenaire du gouvernement dans un processus de paix, il est vrai, encore à ses premiers pas. Le tout sans pour autant ménager le Rwanda et l’Ouganda voisins, qui continueraient à comploter contre la RDC, alors qu’ils se sont, au contraire, patiemment investis dans la recherche d’un dénouement pacifique au conflit en vue de stabiliser l’Est du Congo.

La « société civile » du Nord-Kivu, officine émanant de la police politique de Kabila, relai local de la propagande de Kinshasa, travaille sans répit à convaincre les Occidentaux des prétendues ingérences rwando-ougandaise, affabulations qui contribuent à perpétuer la mise sous tutelle du pays. Il en est de même des autorités locales à Beni, qui ont vite attisé la désinformation. « Le responsable de la chefferie de Watalinga, Saambili Bamukoka, affirme que ces assaillants lourdement armés et bien équipés sont des rebelles du M23 venus de l’Ouganda voisin déguisés en ADF/Nalu », s’est empressé de rapporter Radio Okapi.

Même si elle a sauvé la Mission onusienne (MONUSCO) de ses déboires dans sa tentative de ramener la paix au Kivu, la « solution africaine » du processus de Kampala, qui a abouti aux accords de Nairobi et a été menée par la Conférence internationale de la région des Grands lacs (CIRGL), ne semble pas plaire à ceux qui veulent maintenir l’Afrique dans une éternelle dépendance, avec la France en tête de liste.

En réalité, si Kinshasa veut respecter l’esprit de Nairobi et réussir une réconciliation nationale qui demeure le seul gage d’une paix durable, son gouvernement doit au plus tôt se défaire d’opérateurs politiques incapables de transcender leurs discours haineux et xénophobes.

Les causes profondes de la guerre au Kivu nécessitent une sérieuse thérapeutique, ce qui exige une mutation culturelle de la classe politique et l’éloignement des charlatans de ses rangs.

Pour l’Agence d’information, El Memeyi Murangwa
Le 26/12/13

L’Agence d’Information - « Une agence de presse spécialisée pour rétablir droit et devoir d’information »
www.lagencedinformation.com

0 vote
Mis en ligne par El Memeye Murangwa
 31/12/2013

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 255 articles référencés

Le Maroc célèbre jeudi l’Aid-el-Fitr

  13/05 | Le Maroc célébrera jeudi l'Aid-el-Fitr, annonce mercredi un communiqué du ministère des habous et des affaires islamiques.Cette fête, (...)

Maroc : le Roi Mohammed VI gracie 810 personnes

  13/05 | A l'occasion de l'Aïd el-Fitr, le Roi Mohammed VI a accordé sa grâce à 810 personnes, dont certaines sont en détention et (...)

Le Maroc s’engage à soutenir le renforcement et le développement des capacités humaines du (...)

  13/05 | Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a renouvelé l'engagement du Maroc à soutenir le renforcement et le (...)

DR Congo : Présence opérationnelle des acteurs Abris en RD Congo (Janvier - Mars (...)

  13/05 | Country: Democratic Republic of the Congo Sources: UN High Commissioner for Refugees, Shelter Cluster Please refer to the attached (...)

Casablanca : Réouverture du plus grand parc urbain en Afrique

  13/05 | Le parc de la Ligue arabe à Casablanca a rouvert ses portes au public, mercredi, après des travaux de réhabilitation, pour un coût global (...)

Contrats miniers : la RD Congo pourrait perdre 4 milliards de dollars (collectif (...)

  12/05 | La République démocratique du Congo pourrait perdre jusqu'à 3 milliards 710 millions de dollars en raison des contrats miniers et (...)

Kasaï-Oriental : 200 personnes formées sur les droits des enfants vulnérables à Kabeya (...)

  12/05 | Plus de 200 personnes, parmi elles, les membres de la société civile, les autorités administratives et policières, ainsi que les membres de (...)

Ethiopie : plusieurs arrestations pour « complot terroriste »

  12/05 | Les personnes arrêtées sont accusées d'avoir planifié des attaques terroristes contre la capitale Addis Abeba et d'autres (...)

Nigeria : 153 millions de dollars saisis chez un ex-ministre

  12/05 | L'argent a été saisi par la Commission de lutte contre les crimes économiques et financiers (EFCC).Le nouveau président de la (...)

Coupe du Congo (F) : la 12e édition démarre le 25 mai à Kinshasa

  12/05 | La 12e édition de la coupe du Congo de football féminin se déroulera du 25 mai au 13 juin à Kinshasa. L'annonce a été faite mercredi 12 (...)

Arrivée de Félix Tshisekedi à Kolwezi : Fifi Masuka rétropédale, « pas de journée fériée ce jeudi (...)

  12/05 | Par Siméon Isako Félix Tshisekedi arrive à Kolwezi, chef lieu de la province du Lualaba ce jeudi 12 mai 2021. Fifi Masuka, vice gouverneur (...)

Nord-Kivu : tentative d’enlèvement des élèves dans une école à Beni

  12/05 | Quatre élèves de l’institut Bungulu, à Beni (Nord-Kivu), ont échappé à un kidnapping dans la journée de mardi 11 avril. Deux hommes à bord d’un (...)

Les articles 58

IMG: Quels langues et langages pour écrire l'Afrique d'aujourd'hui ? Autour de la pensée de Ngugi wa Thiong’o. Quels langues et langages pour écrire l’Afrique d’aujourd’hui ? Politique linguistique, traduction et adaptation. (...)
Aujourd’hui, dimanche 21 janvier 2018, on tue à Kinshasa. C’est à la mitrailleuse que l’armée tire sur la foule descendue dans les rues pour contester le régime (...)
IMG: RDC : Beni, le mur de la peur et de l'omerta se brise Pendant un an et demi dans le grand nord du Nord-Kivu, les populations, terrorisées, ont subi le martyre en silence et les élus de la province se sont tus. (...)
IMG: RDC : Le carnage et la révolte Au troisième jour de mobilisation de la population, à Kinshasa et dans l’Est du pays, contre une loi qui permet au chef de l’Etat de rester au pouvoir au-delà (...)
« La police tire à balles réelles sur tous ceux qui sont descendus dans la rue. Les événements prennent la tournure d’une insurrection populaire. » « La police (...)
IMG: Ouganda : M23 - Tentatives échouées de rapatriement forcé Une violation du droit international Malgré l’intervention musclée des forces ougandaises dans le camp militaire de Bihanga, les jeunes militaires de (...)
 Izuba | 2002 · 2021