RDC : deux présidents !

Étienne Tshisekedi se considère comme le « président élu » et annonce qu’il va prêter serment. Il rejette les résultats de la présidentielle confirmés par la Cour Suprême attribuant la victoire à Joseph Kabila, qui sera par ailleurs investi ce mardi 20 décembre.

• RDC : Tshisekedi se considère « président élu », veut prêter serment vendredi (Jeune Afrique)

• RDC : Deux « présidents » dès la semaine prochaine (Afrikarabia)

Dans un message au peuple congolais ce dimanche, Etienne Tshisekedi, qui conteste la réélection du président Joseph Kabila, vient de lancer un appel à l’insurrection. Le leader de l’UDPS « démet » le gouvernement et les gouverneurs provinciaux et demande de « rechercher » Joseph Kabila « partout où il se trouve » et de l’amener « ici, vivant ». Il exhorte également l’armée et la police congolaise de lui faire allégeance. (Afrikarabia)

"Je vous demande de garder votre calme et votre sérénité, parce que quelqu’un qui est vainqueur ne s’agite pas, ne se trouble pas. Au contraire, il reste serein.

Quant aux fauteurs en eau trouble, à commencer par Monsieur Kabila, je vous demande, à vous tous, de rechercher ce monsieur partout où il est dans le territoire national et de me l’amener ici vivant.

Celui qui m’amènera Kabila ici ligoté, aura une récompense très importante. De même, le gouvernement de monsieur Kabila est démis depuis ce jour. Les départements ministériels seront dirigés par des secrétaires généraux jusqu’à nouvel ordre."

• RDC : Etienne Tshisekedi appelle les dirigeants actuels à démissionner (Radio Okapi)

Tshisekedi demande à l’armée et la police d’arrêter Kabila (Congo Planète)

« Officiers, sous-officiers, caporaux et soldats de l’armée nationale congolaise, je vous enjoint de n’obéir qu’à l’autorité légitime. La police nationale souveraine, vous ferez de même ».


Fraudes

Le Sénat américain réclame un recomptage là où les voix en faveur de Kabila furent plus nombreuses que les votants inscrits...

Après le Centre Carter et l’église catholique, l’Union européenne confirme également, dans un rapport, que les élections présidentielles en République démocratique du Congo (RDC) manquent de transparence. (Afrikarabia)

• Congo-K : les scores édifiants de Kabila

• Fraudes et manque de transparence en RD Congo - Présidentielles 2011

• Élections en RD Congo : la carte des fraudes


L’Afrique soutient Kabila

Contrairement aux européens, « les chefs d’État des pays de la région des Grands Lacs, réunis à Kampala, rendaient leur verdict : l’Ouganda, le Kenya, la Tanzanie, la Zambie, le Burundi, la République Centrafricaine, ont reconnu la réélection du président Joseph Kabila et appelé « ceux qui ne sont pas satisfaits du résultat de l’élection à l’accepter et à travailler pour reconstruire le pays. » Quant au Rwanda, il a préféré attendre la proclamation officielle des résultats pour se prononcer. » (L’Afrique plébiscite Kabila, en dépit des critiques des observateurs (Colette Braeckman)

Mais même s’ils ont critiqué le déroulement du scrutin et surtout le désordre qui a régné dans les centres de compilation des résultats, les pays occidentaux ont tous invité les Congolais à résoudre leurs différends par la voie légale et à éviter la violence.


La diaspora mobilisée contre Kabila

En Belgique, en France, aux Etats-Unis, la diaspora congolaise est mobilisée contre Kabila.

Manifestation à Bruxelles : la diaspora congolaise dit NON à Kabila ! Plus de 2000 congolais ont manifesté ce samedi 17 décembre après-midi, Porte de Namur à Bruxelles, contre la réélection de Joseph Kabila à la présidence de la République démocratique du Congo. Les manifestants n’acceptent pas le résultat officiel de l’élection présidentielle et considèrent comme président régulièrement élu l’opposant Etienne Tshisekedi.

« Zonga Sima ! Zonga Sima ! » veut dire « Retire-toi ! » en lingala. Dégage. Depuis deux semaines, des milliers de Congolais de Belgique scandent ce slogan pour réclamer le retrait du président Kabila, réélu à la tête du pays suite au scrutin du 28 novembre dernier. Ils dénoncent un « hold up électoral ». « Kabila, dégage ! » crient les Congolais de Bruxelles (Rue89)

Les manifestations se déroulent au coeur de Bruxelles, à Matongé (nommé par analogie à un quartier de Kinshasa), le plus grand quartier noir d’Europe. Emblème historique de l’entente belgo-congolaise, Matongé est aujourd’hui le théâtre d’affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre belges.

Bruxelles : Une manifestation anti-Kabila a eu lieu à Bruxelles samedi. Celle-ci a dégénéré et les forces de l’ordre ont procédé à 144 interpellations dans la soirée. 16 policiers ont également été blessés. Manifestation anti-Kabila à Bruxelles (RTL)

Angleterre : Mercredi 14 décembre 2011, des centaines de Congolais vivant au Royaume-Uni ont marché à Londres de l’Ambassade de la RD Congo au Numéro 10 Downing street (bureaux de David Cameron) pour remettre au Premier ministre britannique un mémo concernant les élections du 28 Novembre 2011.


La question ?

Radio Okapi, la radio de la MONUSCO, annonçait le 2 décembre qu’un avion en provenance d’Afrique du Sud avait atterri le 29 novembre à Lubumbashi avec une cargaison de nouveaux bulletins de vote. L’association Survie (Billets d’Afrique) se demande « pourquoi ces nouveaux bulletins arrivent un jour après la date officielle des élections alors qu’il aurait dû arriver une semaine avant... »


 19/12/2011
 https://izuba.info/rdc-deux-presidents,012.html
 Izuba | 2002 · 2021