Document - Conférence de presse des Nations-Unies du 15/05/2013

RDC - Kivu : point sur la situation militaire au 15 mai 2013 (MONUSCO)

« un environnement sécuritaire jugé volatile et imprévisible »

« La situation sécuritaire au Nord-Kivu demeure tendue et imprévisible. »

Lors de la conférence de presse hebdomadaire des Nations unies en République Démocratique du Congo du mercredi 15 mai, le Chef de Bataillon, Tourny Vincent, porte-parole militaire, a fait un point sur la situation militaire.

La situation sécuritaire à l’Ouest de la République Démocratique du Congo (RDC) est restée calme pendant la période sous examen.

En Province Orientale, l’environnement sécuritaire est demeuré relativement stable durant la semaine écoulée.

Plusieurs incidents liés aux activités des groupes armés ont été rapportés dans les différents territoires du district d’Ituri.

Le 6 mai 2013, le 1er bataillon Bangladais de la Force de la MONUSCO a initié la 2ème phase de la formation au profit de cent (100) militaires des FARDC à Rwampara, dans la banlieue de Bunia.

Les modules de cette formation portent sur la topographie, le maniement d’armes, les règles d’engagement, les violations des Droits de l’Homme, le mandat de la MONUSCO, et le règlement sur les conflits armés.

Le 8 mai 2013, le commandant du 2ème bataillon Bangladais de la MONUSCO, a remis un lot important de médicaments aux responsables de l’hôpital de l’Eglise Anglicane de Mahagi.

Depuis le 10 mai 2013, le 2ème bataillon Bangladais de la Force de la MONUSCO mène des campagnes médicales hebdomadaires au profit des populations locales de la région. A ce jour, cent quatre-vingts dix-huit (198) patients souffrant de pathologies diverses ont été consultés et soignés à titre gracieux.

La situation sécuritaire au Nord-Kivu demeure tendue et imprévisible.

Les différents rapports ont fait état de nombreuses violations des Droits de l’Homme, ainsi que des pillages perpétrés par les éléments du M23 dans le territoire de Rutshuru.

En outre, des défections récurrentes au sein du M23 ont également été enregistrées pendant la période sous examen.

Les opérations unilatérales dénommées : « Wide awake » (Réveil total), « Formidable » (Formidable) et « Silent Guns » (Armes silencieuses) continuent d’être menées par la Brigade du Nord-Kivu de la Force de la MONUSCO, dans le but de contrer toute menace des groupes armés contre la ville de Goma ; mais également y maintenir la sécurité et protéger les populations civiles.

Avec l’opération « Wide awake » (Réveil total), la MONUSCO maintient le déploiement des patrouilles d’intervention rapide dans la ville de Goma.

Grâce à l’opération « Formidable » (Formidable), le périmètre de l’aéroport de Goma continue d’être renforcé et sécurisé à l’aide d’une muraille érigée par les éléments du génie du contingent Sud-africain de la MONUSCO.

A travers l’opération « Silent Guns » (Armes silencieuses), les Observateurs Militaires de la MONUSCO et les patrouilles mobiles d’intervention rapide continuent d’être déployés à l’intérieur et autour de la capitale provinciale, afin de prévenir toute incursion des forces négatives dans cette ville, notamment le M23.

Avec l’opération « Blue Redoubt I & II » (Forteresse bleue I & II), la MONUSCO continue de soutenir l’armée congolaise engagée dans la stabilisation de la situation sécuritaire au Nord-Kivu, en maintenant le déploiement des ses troupes sur les collines Est et Ouest de Munigi.

Le 5 mai 2013, les éléments du M23 ont abattu un résident de Kalengera en provenance de Kako.
Le même jour, une femme de 40 ans a été kidnappée à son domicile à Buvunga par ces rebelles, puis déportée vers la région des ‘’Lignes de la cavalerie’’.

Le 10 mai 2013, des Casques bleus constituant l’élément précurseur du bataillon Tanzanien de la Brigade d’Intervention de la Force de la MONUSCO, sont arrivés à Goma.

Les 12 et 13 mai 2013, des accrochages ont opposé deux factions du Front de Défense des Droits Humains (FDDH) conduites respectivement par les ‘’Colonels’’ Noheri et Kasongo, dans la région de Busumba, située à 6 kilomètres à l’Ouest de Mweso. Deux (02) civils ont été tués et environ cinq cents (500) personnes fuyant les combats, se sont déplacées vers Mweso. La Force de la MONUSCO a promptement déployé sur le terrain des patrouilles motorisées dans le but de dominer le terrain et protéger les populations civiles. Des patrouilles aériennes ont également été menées par les hélicoptères d’attaque au-dessus de cette zone.

Au chapitre des redditions dans la province, du 5 au 12 mai 2013, au total cent sept (107) éléments en provenance de différents groupes armés se sont rendus aux troupes onusiennes et congolaises déployées à l’aéroport de Goma, Kiwanja, Tongo, Nyamilima, Ishasha, Rwindi, Katale et Mugunga.

Il s’agit notamment de neuf (09) du M23, sept (07) des Nyatura, quarante et un (41) des divers Mayi-Mayi, douze (12) du groupe ‘’MPA’’, quinze (15) des Mayi-Mayi Manga, six (06) des Mayi-Mayi ‘’PRM’’, quatorze (14) des Mayi-Mayi Shetani, un (01) des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR-RUD), un (01) des Mayi-Mayi Jackson, et un (01) des Mayi-Mayi La Fontaine.

Les troupes onusiennes et congolaises déployées au Sud-Kivu continuent d’assurer le contrôle de la situation sécuritaire sur l’étendue de cette province, en dépit d’un environnement sécuritaire jugé volatile et imprévisible.

Depuis le 8 mai 2013, suite à l’embuscade tendue au convoi du contingent Pakistanais de la Force de la MONUSCO, les Casques bleus du 4ème bataillon Pakistanais mènent conjointement avec le 1001ème régiment FARDC, des opérations de bouclage et de ratissage, dans le but de contrôler la zone, et d’appréhender les assaillants. La MONUSCO a également établi deux (02) postes opérationnels dans les régions de Chidaho et Kashanja.

Le 9 mai 2013, ont été organisées à l’aéroport de Kavumu, les funérailles du Casque bleu Pakistanais, l’adjudant Tanveer Hussain, décédé à Bukavu le 7 mai 2013 des suites de ses blessures.

La Force de la MONUSCO poursuit la conduite de ses onze (11) opérations unilatérales dans les différents territoires de la province du Sud-Kivu, notamment « Kimbilio salama » (Safe refuge, Refuge sûr), « Safeguard » (Protection), « Mkesha », « Amani ya kudumu » (La paix durable), « Swift shield » (Protection rapide), « Outreach » (Longue portée), « Restoration of roads » (Réhabilitation des axes), « South sailboard » (Navigation vers le Sud), « Safe water II » (Eaux sûres II), « Safari majini » (Navigation sûre) et « Okoa » (Sauvetage).

La situation sécuritaire a été jugée volatile et imprévisible la semaine dernière dans la province du Katanga, du fait de la résurgence des activités des différents groupes armés.

L’environnement sécuritaire est demeuré relativement calme dans le Secteur 2 pendant la période sous examen.

Enfin, concernant les statistiques des patrouilles, la Force de la MONUSCO a mené 1318 patrouilles armées, dont 644 nocturnes, et fourni 59 escortes, pendant que 321 autres patrouilles ont été menées par les Observateurs Militaires de la Force.

Cette conférence de presse hebdomadaire des Nations unies du mercredi 15 mai 2013 a également porté sur les activités des composantes de la Monusco et les activités des équipes en RDC (lire le document pdf ci-dessous).

0 vote
Mis en ligne par La rédaction
 15/05/2013

 Documents

verbatim-confe_rence-d (...)
 Izuba

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 259 articles référencés

DR Congo : Le système de santé à l’est de la République démocratique du Congo reprend des (...)

  8/05 | Countries: Democratic Republic of the Congo, France Source: Agence Française de Développement La nouvelle a été accueillie avec un grand (...)

Maroc : Le CNDH plaide pour l’abolition de la peine de mort

  7/05 | Le Conseil marocain des droits de l'Homme (CNDH) a présenté, jeudi à Rabat, son rapport annuel sur la situation des droits de (...)

Dossier Bukanga-Lozo : Matata decide de « rentrer à Kinshasa pour faire face à une justice (...)

  7/05 | Par CAS-INFO Il est cité dans le detournement présumé de fonds alloués au projet agro-industriel de Bukanga-Lozo.Matata qui séjourne au (...)

RDC : Matata Ponyo, en séjour à Conakry, écourte son séjour pour faire face à « une justice (...)

  7/05 | « De Conakry où je me trouve au service de l’Afrique, j’ai décidé d’écourter mon séjour de travail et de rentrer à Kinshasa pour faire face à (...)

Lubumbashi : réouverture de la morgue de l’hôpital Sendwe

  7/05 | La morgue de l’hôpital provincial de référence Jason Sendwe est de nouveau opérationnelle trois mois après sa fermeture. Ceux qui exercent (...)

Mbandaka : décès du journaliste Dominique Wolombi Monga Mpange

  7/05 | Dominique Wolombi Monga Mpange, ancien journaliste de Radio Okapi a tiré sa révérence dans la nuit de jeudi à vendredi 7 mai à Mbandaka, (...)

Goma : les 5 pays de CPGL comptent éradiquer totalement les groupes armés locaux par des moyens (...)

  7/05 | La réunion sur l’opérationnalisation du Groupe de contact et de coordination de cinq pays membres signataires de l’accord cadre (...)

Kwilu : le bureau de l’Assemblée provinciale réputé démissionnaire

  7/05 | Le bureau de l’assemblée provinciale du Kwilu est réputé démissionnaire. Il appartient maintenant au directeur administratif de convoquer la (...)

Af’Sud : Ramaphosa en guerre contre la corruption

  7/05 | Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, veut mettre fin à la corruption dans l'administration.Il a déclaré la guerre contre la (...)

Sénégal : près de 10 milliards de l’AFD pour l’éducation

  7/05 | L'Agence française de développement (AFD) a octroyé un financement d'un montant de 9,8 milliards de FCFA au projet d'appui au (...)

Attaque base militaire Abidjan : l’interpellation de Libériens n’est pas une « traque » (...)

  7/05 | L'interpellation de Liberiens lors de l'attaque de la base militaire de N'Dotré, dans le Nord d'Abidjan, en avril 2021, (...)

RwandAir reprend ses vols vers Lusaka et Johannesburg

  7/05 | La compagnie RwandAir a repris ce vendredi ses vols vers la Zambie et l'Afrique du Sud.Ces vols de la compagnie aérienne rwandaise (...)

Sites Web 26

Les articles 58

IMG: Quels langues et langages pour écrire l'Afrique d'aujourd'hui ? Autour de la pensée de Ngugi wa Thiong’o. Quels langues et langages pour écrire l’Afrique d’aujourd’hui ? Politique linguistique, traduction et adaptation. (...)
Aujourd’hui, dimanche 21 janvier 2018, on tue à Kinshasa. C’est à la mitrailleuse que l’armée tire sur la foule descendue dans les rues pour contester le régime (...)
IMG: RDC : Beni, le mur de la peur et de l'omerta se brise Pendant un an et demi dans le grand nord du Nord-Kivu, les populations, terrorisées, ont subi le martyre en silence et les élus de la province se sont tus. (...)
IMG: RDC : Le carnage et la révolte Au troisième jour de mobilisation de la population, à Kinshasa et dans l’Est du pays, contre une loi qui permet au chef de l’Etat de rester au pouvoir au-delà (...)
« La police tire à balles réelles sur tous ceux qui sont descendus dans la rue. Les événements prennent la tournure d’une insurrection populaire. » « La police (...)
IMG: Ouganda : M23 - Tentatives échouées de rapatriement forcé Une violation du droit international Malgré l’intervention musclée des forces ougandaises dans le camp militaire de Bihanga, les jeunes militaires de (...)
 Izuba | 2002 · 2021