La Chanson de l’aube, roman historique

Rencontres-débats : « Rwanda, 20 ans » avec Vénuste Kayimahe

Un roman contre l’oubli

Les éditions Izuba ont le plaisir de vous annoncer la parution de La chanson de l’aube, 
roman historique de Vénuste Kayimahe, disponible depuis le 27 mars 2014.

A l’occasion de la sortie de son roman - et dans le cadre des 20e commémorations du génocide des Tutsi - Vénuste Kayimahe effectue une série de rencontres et de présentations en France.


Il se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous présenter son livre :

Le jeudi 24 avril à 19 heures

à La Maison de l’Afrique (7 rue des Carmes, 75005 Paris)

Le vendredi 25 avril, à 19 heures

à la librairie Lady Long Solo (38 rue Keller, 75011 Paris)

Le samedi 26 avril, à 16 heures

à la librairie La Malle aux histoires (80, avenue Jean Lolive, 93500 Pantin)

Le vendredi 9 mai, à 19h30

à la librairie Envie de lire (16 rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine)

Vénuste Kayimahe est écrivain, traducteur et éditeur. Ancien employé du Centre Culturel français à Kigali et rescapé du génocide des Tutsi, il est l’auteur d’un précédent livre-témoignage, France-Rwanda : les coulisses du génocide, témoignage d’un rescapé, publié en 2002 (Dagorno), qui donnera lieu, avec la collaboration de Robert Genoud, à un documentaire, Rwanda – Récit d’un survivant (Les films du village, 2002).

La Chanson de l’aube – Vénuste Kayimahe

La chanson de l’aube est un hymne aux couleurs de la vie, des plus sombres aux plus vives, qui, dans une langue forgée au feu de l’expérience de rescapé, puise dans la fiction romanesque les ressources permettant de rendre audible l’indicible.

Le Rwanda, avant, pendant et après le génocide à travers l’histoire de Laurien, cet enseignant qui a eu un peu trop de chance dans sa vie : un mariage heureux avec Mireille, deux magnifiques enfants et un métier qui lui assure un avenir meilleur que celui de ses parents.
Pourtant, Laurien s’inquiète. Ses voisins le regardent avec une jalousie grandissante. Et ce qui n’était qu’une inquiétude diffuse se mue en peur.
Il sent le danger grandir autour de lui et des siens. Il a peur de ces autres qui ont de la haine dans le regard et de plus en plus de violence en eux.
Et puis vient le génocide. Il faut lutter mais il est difficile de conserver cette envie de vivre au milieu de tant d’horreurs. L’horreur qui est partout et qui semble ne jamais finir. Et lorsque l’on croit avoir vu le pire, il nous attend un peu plus loin.

Un récit d’une rare beauté où le génocide est présenté avec un grand réalisme, où le pire côtoie le meilleur, où l’amour se mêle à la haine et où le merveilleux des croyances anciennes fréquente la plus cruelle vérité.

C’est aussi et surtout un roman où la fiction, parfois entrecoupée de récits factuels sur la guerre qui a accompagné cette tragédie, permet de prendre la mesure de ce qu’a été le génocide et le traumatisme qu’il a engendré, depuis sa mise en place jusqu’à ses conséquences dans le quotidien des Rwandais.

La Maison de l’Afrique

Le jeudi 24 avril à 19 heures

à La Maison de l’Afrique (7 rue des Carmes, 75005 Paris)

Lady Long Solo

Le vendredi 25 avril, à 19 heures

à la librairie Lady Long Solo (38 rue Keller, 75011 Paris)

La Malle aux Histoire

Le samedi 26 avril, à 16 heures

à la librairie La Malle aux histoires (80, avenue Jean Lolive, 93500 Pantin)

Envie de lire

Le vendredi 9 mai, à 19h30

à la librairie Envie de lire (16 rue Gabriel Péri, 94200 Ivry-sur-Seine)

ISBN 979-10-93440-06-4
123,5 x 221 cm – relié
472 pages - 24 €
Commander en ligne

0 vote
Mis en ligne par Bruno Gouteux, Jean-Luc Galabert
 21/04/2014

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 56 articles référencés

Formes fixes et identités noires. ELA 50 (2020)

  1er/03 | Formes fixes et identités noires Textes réunis par Pierre Leroux et Thomas Vuong Formes fixes et identités noires : introduction (Pierre (...)

Sur le silence imposé aux femmes sorties comme moi de la prostitution

  1er/03 | J’écris en tant qu’abolitionniste et en tant que femme ayant quitté la prostitution il y a près de 20 ans. De nombreux obstacles ont été (...)

(Notes sur la création) Jean-Christophe Bailly, La Fin de l'hymne

  1er/03 | La surface profonde Naissance de la modernité « La voiture emporte au grand trot, dans une allée zébrée d'ombre et de lumière, les (...)

(Carte blanche) à Claude Minière : « Consolation 2 »

  1er/03 | Consolation 2 Ils parlent de catastrophes ou de conquête de trous et de sommets de collages ou de sonnets il faut aller, il faut aller (...)

(Note de lecture), Anne Seidel, Khlebnikov pleure, par Isabelle Baladine Howald

  1er/03 | Solovki, la neige et la langue à Jean-Pierre Sintive Anne Seidel est née à Dresde en Allemagne en 1988 et Khlebnikov pleure, écrit en (...)

(Note de lecture), Cédric Demangeot, Promenade et guerre, par Pierre Vinclair

  1er/03 | (Promenade et guerre paraît un mois après le décès de Cédric Demangeot. Le présent article n’est qu’une modeste recension, ne prétendant pas (...)

(Anthologie permanente) Danielle Fournier, Abandons

  1er/03 | Quelques poèmes extraits d’Abandons, publié aux éditions tryptique (2020) J'ai cru que cela allait recommencer, le ciel bleu noir, des (...)

Pré Carré n°16

 

L’écologie, un moteur de la transformation sociale radicale…

  1er/03 | Dans le mouvement syndical, certain·es opposent la défense immédiate de l’emploi aux dimensions écologiques. Les deux ne sont pourtant pas (...)

Centenaire Dürrenmatt

  1er/03 | À l’occasion du centenaire de la naissance de Friedrich Dürrenmatt, Albin Michel publie un premier tome de ses œuvres complètes , préfacé (...)

La princesse des Ursins : apprentissage et exercice du pouvoir dans l’Europe de (...)

  1er/03 | La présente journée d’étude a pour objectif de considérer la manière singulière dont Marie-Anne de La Trémoille acquit progressivement de (...)

La littérature irradiée

  28/02 | Souscription pour l’édition de La littérature irradiée. Les essais nucléaires en Polynésie française au prisme de l’écriture de Andréas (...)

Les articles 67

IMG: Un livre est lancé à la mer Un livre est lancé à la mer. Eugénie B. et les éditions Izuba ont le plaisir de vous annoncer la parution d’« Un livre à la mer, Autobiographie d’une métisse (...)
IMG: Les collines se souviennent - Lancement du livre à Gatineau Les éditions Izuba ont le plaisir de vous annoncer le lancement du livre Les collines se souviennent - Les rescapés de Bisesero racontent leur résistance, (...)
IMG: Colloque : Génocide contre les Tutsi à Bègles Colloque citoyen : Génocide contre les Tutsi Rwanda 1994 - 800 000 morts en 100 jours Sommes-nous concernés ?
IMG: « Les collines se souviennent » - Lancement du livre à Kigali « Madamu Jeannette Kagame yitabiriye imurikwa ry’igitabo “Les collines se souviennent” cya Dr Gasana Oscar, kigaruka ku butwari bw’Abanyabisesero muri Jenoside (...)
IMG: Les collines se souviennent Les éditions Izuba ont le plaisir de vous annoncer la sortie du livre Les collines se souviennent - Les rescapés de Bisesero racontent leur résistance, deux (...)
Diogène Bideri présente son livre « Rwanda1994, La couleur d’un génocide » à la Librairie publique de Kigali le 14 juin 2019 à 18 (...)
 Izuba | 2002 · 2021