Sembura, ferment littéraire

Plate forme des écrivains de la région des grands lacs africains.

Sembura, ferment littéraire des Grands Lacs Africains vise à contribuer à la création d’espaces d’encouragement pour les créateurs de la littérature en établissant des cadres qui soutiennent la promotion de la création, le partage et la diffusion de textes de tout genre, écrits ou oraux dans les langues de la sous-région.

0 vote

Les articles 

Journées littéraires à Kigali – Décembre 2017

13/07 | La plume pour la paix Etre ou ne pas être, la question n’est pas là. Etre seul ou avec les autres, voilà la question. Une question qui (...)

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 27 articles référencés

Mécanismes de survie et trauma bonding dans la prostitution

  15/08 | Manuela Schon est une sociologue et militante politique allemande. Elle a co-fondé « Abolition 2014 – Für eine Welt ohne Prostitution » et (...)

La naissance d’un nouveau mouvement syndical à Hong Kong – Des manifestations de rue spontanées à (...)

  15/08 | Pendant plusieurs mois en 2019, les médias du monde entier ont fait presque tous les jours leur une sur le mouvement contre la loi (...)

La nuit des poètes juifs assassinés le 12 août 1952 : le massacre antisémite de (...)

  14/08 | Parmi les victimes du massacre du 12 août 1952: Peretz Markish, Leib Kvitko, David Hofshtein, Itzik Feffer, David Bergelson, écrivains et (...)

(Feuilleton) La Main courante, 7, Liliane Giraudon

  14/08 | LA MAIN COURANTE (Invitation à un projet collectif) Je n’ai pas bien en main l’aptitude à écrire. Elle va et vient comme un spectre. Franz (...)

(Note de lecture) Hrvoje Pejaković, Une phrase pour entre deux, par Marc Wetzel

  14/08 | Marc Wetzel a proposé à Poezibao cette note de lecture du livre de Hrvoje Pejaković, Une phrase pour entre deux Pour en respecter la mise (...)

(Anthologie permanente) Sophie Loizeau, Leur nom indien

  14/08 | Sophie Loizeau publie Leur nom indien aux éditions Rehauts. 14 La sève rebrousse petit à petit les veines des arbres jusqu’aux racines. (...)
 Izuba | 2002 · 2020