Sortie immédiate du nucléaire, civil et militaire !

Société nucléaire, société totalitaire !

Fukushima

Alors que le Japon a subi une catastrophe majeure, la centrale de
Fukushima est toujours confrontée à un accident nucléaire dont le niveau
de gravité a atteint celui de Tchernobyl en terme de pollution
radioactive et donc de nocivité à court comme à long terme.

Alors que dans le monde entier s’élèvent à nouveau les voix remettant en
cause le nucléaire, la classe politique française et le complexe
militaro-industriel nucléaire font preuve d’un déni comparable à ceux
qui, en 1986, prétendaient que le « nuage radioactif s’était arrêté aux
frontières », ou comparaient les opposants au nucléaire à des partisans
du « retour à la bougie ».

Alors que les gouvernements allemands et
suisses craignant les réactions de leurs opinions publiques ont déjà
pris de timides mesures pour geler leur programme nucléaire, les élites
nucléocrates françaises ont choisi la fuite en avant en affirmant que la
catastrophe de Fukushima ne remettait absolument pas en cause la
prolifération nucléaire qu’ils ont décidée. Ainsi le gouvernement
français continuera à maintenir voire augmenter le parc actuel de
centrales sur le sol français tout en tentant de vendre des réacteurs à
l’étranger, pour plus grand bonheur des actionnaires d’Areva.

Ainsi, ils veulent continuer à nous faire payer le coût financier de
l’exploitation des centrales, des sous-marins et porte-avions qu’ils
construisent et à hypothéquer notre avenir en entassant les déchets
radioactifs dont le potentiel mortel se calcule en dizaines voire en
centaines de milliers d’années.

Ainsi, ils voudraient que les
populations de pays comme le Niger continuent, elles aussi, à payer le
coût économique, politique et écologique de l’extraction de l’uranium
pour alimenter leurs réacteurs qui sont autant de bombes en puissance.
Et pour ce faire, leur discours consiste à faire passer les
antinucléaires pour des défenseurs du lobby pétrolier, ou comme des
obscurantistes sans alternative.

Pourtant, la revendication que nous portons, la sortie immédiate du
nucléaire, est beaucoup plus rationnelle que la fuite en avant dans
laquelle veulent nous entrainer les défenseurs du nucléaire.

Elle
s’articule avec la revendication historique de gestion directe et de
contrôle de la production par les travailleuses et les travailleurs, qui
permettrait sa réorganisation rationnelle, rompant ainsi avec la logique
énergivore du capitalisme tout en préservant les conditions de vie de
l’immense majorité de la population.

C’est en décidant collectivement « que produire, comment, pour qui, et où ? », que nous pourrons inverser la courbe énergétique, sans pour autant que les classes populaires en paient le prix.

Cette logique de décision collective en matière de choix énergétique et
d’organisation de la production et de la distribution de biens, est en
contradiction directe avec la logique étatique et capitaliste, qui
réserve à une élite ces choix, et dont le complexe militaro-industriel
nucléaire français est une illustration.

Elle permettrait de briser la
fausse alternative « pétrole ou nucléaire », par le développement
d’énergies renouvelables et la maîtrise collective de la production,
sans hypothéquer les conditions de vie des générations futures.

Sortie immédiate du nucléaire, civil et militaire !

Gestion directe de la production et de la distribution, décision collective en matière d’énergie !

[Source : CGA]

0 vote
Mis en ligne par Jean-Paul
 7/05/2011

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 6 articles référencés

Boues d'épuration et Covid 19 : nouvel allégement des normes d'épandage

11/04 | Le gouvernement vient de mettre en consultation un arrêté qui ferait évoluer les règles mises en place depuis le début de l'épidémie, « (...)

SIAAP : incendie dans la STEP du Blanc-Mesnil et méthanisation à Valenton

9/04 | Le livre des calamités… Après les marchés truqués, l'incendie d'Achères, la dégradation croissante de la sécurité au travail, dénoncée (...)

Menaces sur l'Elorn.

8/04 | courrier de l'AAPPMA au président du syndicat de bassin et de la CLE Monsieur le Président, Vous avez du apprendre que les ex (...)

Jean Luc Mélenchon enquête sur la Durance

7/04 | A l'invitation d'associations et de collectifs locaux, le leader des Insoumis s'est rendu en Durance afin d'y mieux (...)

Bretagne. Baisse de consommation électrique en 2020.

7/04 | Dernier rapport de RTE : baisse de 3,1% de la consommation électrique en 2020. Voir le rapport : https://bilan-electrique-2020.rte-france.com

La Hague et Fukushima : la question des quantités de tritium dans l’eau contaminée

7/04 | Quelle est la quantité de tritium (1) dans les réservoirs de Fukushima ? - L'activité était de 817 TBq de tritium (3) le 30/3/2013 (1 (...)

Hauts-de-France : une ressource très dégradée

6/04 | Seules 22 % des masses d'eau (nappes, cours d'eau, lacs), du bassin versant Artois-Picardie sont à ce jour en « bon état » (...)

Bretagne : un assainissement défaillant à l'origine de pollutions chronique

5/04 | Stations d'épuration qui débordent par fortes pluies, canalisations d'eaux usées qui fuient, raccordements anarchiques pour (...)

En Russie, la dure vie des habitants asphyxiés par le charbon

5/04 | À côté des mines de charbon à ciel ouvert, les habitants du Kouzbass, le grand bassin houiller de la Russie, endurent une situation (...)

La gestion en régie menacée par le retour des "contrats de Cahors" (...)

5/04 | La commission pour l'avenir des finances publiques, présidée par Jean Arthuis, a rendu sa copie au Premier ministre le 18 mars (...)

Manosque a soif d'eau publique

4/04 | Le Collectif intercommunal pour le retour en régie publique de l'eau sur Manosque et la DLVA vient d'adresser une lettre ouverte (...)

Quel retour des régies d'eau et d'assainissement ?, par Thierry Uso (...)

4/04 | Selon le quotidien La Croix, de nombreuses collectivités ont lancé le mouvement du retour en régie publique, qui dépasserait (...)

Les articles 4

IMG: L'Appel de Niono contre le nucléaire en Afrique L’Appel de Niono contre le nucléaire en Afrique et pour l’abolition des armes Nucléaires L’explosion récente de la centrale de Fukushima au Japon en 2011 remet (...)
IMG: Fukushima : une contamination alarmante ! L’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (Acro) a relevé des niveaux de pollution « alarmants » dans « l’environnement terrestre et marin » (...)
IMG: Contamination radioactive de la chaîne alimentaire planétaire En août 1945, alors que le Japon s’était militairement effondré, la mafia globaliste des prédateurs militaro-industriels initia la 3 ème guerre mondiale en (...)
IMG: FUKUSHIMA : corruption médiatique & censure des Médias FUKUSHIMA : la Corruption Médiatique qui Protège TEPCO et Censure Gouvernementale des Médias À Tokyo, le 6 avril, en présence de Uesugi Takashi, un groupe de (...)
 Izuba | 2002 · 2021