Le nouveau livre d’André Elbaz

« Tu en Verras de Toutes les Couleurs » (André Elbaz)

« J’ai 76 ans et encore beaucoup de projets avec la fibre végétale »

Les éditions « La Croisée des Chemins » publient « Tu en Verras de Toutes les Couleurs », un ouvrage de 350 pages retraçant la vie et l’œuvre du peinte marocain André Elbaz. La publication de l’ouvrage d’André Elbaz coincide avec les rétrospectives consacrées à l’œuvre d’André Elbaz dans les deux Villas des Arts de Casablanca et Rabat durant l’année 2010.

« Tu en Verras de Toutes les Couleurs » qui est un ouvrage d’une finesse littéraire singulière et anecdotique, nous révèle qu’André Elbaz aurait cru avoir inventé le collage avant de se rendre compte que les dadaïstes et les cubistes avaient été ses prédécesseurs dans cet art une fois débarquer d’El Jadida, sa ville natale, à Paris en 1955. Car, André Elbaz est modestement un peintre autodidacte et au fil des temps, il découvrira l’histoire de l’art qu’il perfectionne avec beaucoup d’aisances et de créativités, notamment au musée d’art moderne de Paris.

Il fera ainsi, de 1955 à 1962, son apprentissage de la galère et de la peinture à Paris, puis il reviendra au Maroc durant une année avant de rejoindre une autre fois l’Europe. Il acquérait ses premières ventes, ses premiers signes de reconnaissance, sa première exposition, et enfin une invitation pour montrer ses travaux au Maroc.

Première rétrospective à Tanger en Mars 1962, en Avril de la même année à Bab Rouah à Rabat et un mois plus tard à Casablanca. En cette période, il accepte la proposition de Farid Belkahia d’enseigner la peinture à l’école des beaux-arts à Casablanca. Il y passera une année, avant d’être remercié ! André Elbaz rencontre Chaïbia, par l’intermédiaire de son fils Hossein Talal, et l’encourage à faire ses premiers dessins. André quitte définitivement le Maroc en juin 1967 après les évènements dramatiques qui ont coucoués le monde arabe.

Il reviendra exposer au Maroc presque 40 ans plus tard ! Dans cette période, il acquerra notoriété et gloire et continuera le collage, inventera le Pictodrame, posera sur toiles certains conflits, utilisera la fibre végétale, mettra en scène des courts métrages et des films d’animation, peindra ses villes atypiques, visitera l’Amérique, le Ja-pon, vivra à Londres, au Québec, avant de s’installer définitivement, avec femme et enfants, entre Paris et Narbonne. Sa période la plus féconde ?

« C’est mon dernier mode de travail, qui me conduit à détruire mon œuvre, pour exprimer autrement le monde que nous vivons. C’est la série dite l’Exécution de l’œuvre, les Anamorphoses, les Paysages éclatés, les Lacérations à la main et à la machine. Mais ma période la plus féconde sera, j’espère, celle que j’entreprendrai après cette rétrospective, qu’il a fallu neuf mois à Nada Naami, la commissaire, ainsi qu’à Françoise et à moi, pour mettre en place… J’ai 76 ans et encore beaucoup de projets avec la fibre végétale »…

« Tu en Verras de Toutes les Couleurs » nous livre enfin le fardeau pesant d’André Elbaz à savoir la crise identitaire d’un grand peintre français d’origine marocain et de religion juive. « Au Québec, raconte-t-il, plusieurs ne voient en moi qu’un ‘’maudit Français’’. En France, je suis traité de Marocain ; pour les Ashkénazes, je suis un Sépharade… ; en Amérique on me répond, comme le directeur du Withney Museum, ‘’dommage que vous soyez Français’’ ; en Israël, je suis ‘’shahar’’, le noir, ou le ‘’Morocco saquin’’, le Marocain au couteau. Et au Maroc, j’entends parfois « hadak lihoudi… » De part des collages et des toiles très originales, le livre d’André est une invitation à un voyage pictural et artistique de toutes les couleurs.

0 vote
Mis en ligne par Abdelali Najah
 14/04/2011

Vos commentaires

Nouveautés sur le Web 

 cette semaine: 3 articles référencés

Histoire de la bande dessinée au Sénégal [3/3]

  12/05 | Christophe Cassiau-Haurie est l’auteur de plusieurs articles et ouvrages collectifs sur l’état de l’édition en Afrique et plus (...)

Lettre ouverte et poème à madame Christiane Taubira

  11/05 | L’écrivain mauricien Khal Torabully adresse une lettre ouverte et un poème à l’ancienne ministre de la Justice française Christiane Taubira. (...)

Khal Torabully : Ghat et Morne les chronotopes de l’esclavage et de l’engagisme à (...)

10/05 | À l’occasion de la journée du patrimoine mondial de l’Afrique, le 5 mai 2021, l’écrivain mauricien Khal Torabully a choisi de s’exprimer sur (...)

Circulation immatérielle des films. Les défis.

30/04 | Enregistrée le 24 janvier 2021 depuis le studio du festival des films d’Afrique d’Apt (France) en ligne, cette table-ronde, dont le sujet (...)

Première sélection du prix littéraire Kourouma dévoilée

28/04 | Ce 28 avril, le jury du prix Ahmadou Kourouma, du nom de l’écrivain ivoirien disparu en 2003, a dévoilé sa sélection 2021. Le prix 2020 (...)

Noire précieuse : le récit d’une transfuge de classe

21/04 | Premier roman d’Asya Djoulaït publié aux éditions Gallimard dans la collection Continents noirs, Noire précieuse, sorti en mars 2020, (...)

Néhémy Pierre-Dahomey livre des Combats pour la littérature et pour l’histoire

19/04 | L’histoire, même dans ses proportions les plus insaisissables, est toujours ce qui arrive aux individus, dans leur intimité et leur (...)

Un soleil à coudre dans la grande nuit

18/04 | Premier roman du poète haïtien Jean D’Amérique, Soleil à coudre est publié en mars 2021 chez Actes Sud. Fleur à la beauté dramatique, ce (...)

Jean D’Amérique : « Reconquérir la vie par le prisme de la poésie »

18/04 | Depuis septembre 2020, l’écrivain haïtien Jean d’Amérique nous fait cadeau de sa créativité débordante en publiant trois ouvrages. Le recueil (...)

Madagascar : un livre pour comprendre l’histoire de la Grande Ile

13/04 | L’ouvrage collectif coordonné par Sylvain Urfer permet de vulgariser l’histoire de la construction de la nation malgache. Il est édité (...)

Ntarabana : entretien avec François Woukoache

10/04 | Lors de la 18ème édition du Festival des films d’Afrique en pays d’Apt (en ligne covid-19 oblige), une soirée était consacrée le 27 janvier (...)

Que nous disent-elles, que nous dites-vous, femmes cinéastes d’Afrique ?

7/04 | Cette table ronde a été enregistrée le 23 janvier 2021 depuis le studio du 18ème festival des films d’Afrique d’Apt (France), qui fut (...)

Sites Web 8

African-paris.com

Galerie d'Art Premier - Paris Galerie L'Oeil et la Main, située à Paris, essentiellement consacrée aux arts premiers. 41 rue de Verneuil à Paris (derrière le musée (...)
Bruce Clarke
Bruce Clarke - artiste plasticien "Après des études aux Beaux-Arts à Leeds University, Grande-Bretagne, s'installe en France. Son travail plastique traite de l'histoire contemporaine, de l'écriture (...)

Florence Béal-Nénakwé

Florence Béal-Nénakwé : Artiste peintre Camerounaise.

Maroc Infos Arts

Maroc Infos Arts Toute l'actualité des arts plastiques au Maroc

Les articles 24

IMG: Sculpture monumentale à Villa Janna : projet final en octobre 2014 Villa Janna est un lieu d’exception entièrement construit en terre crue, dans le respect de l’environnement et des traditions marocaines. A 20 minutes de la (...)
IMG: Laeïla Adjovi - pour une mémoire tatouée de l'Afrique ancestrale En marge du festival Jawhara, Laeïla Adjovi expose ses photographies à la galerie Chaïbia Talal de la Cité portugaise à El Jadida du 7 au 30 Août (...)
IMG: Ivry : exposition des « Hommes debout » (photos) LES HOMMES DEBOUT XXe Commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda, organisée par la Ville d’Ivry-sur-Seine et les associations Appui Rwanda et Ibuka. Du 7 (...)
IMG: « Les hommes debout » à Ivry-sur-Seine LES HOMMES DEBOUT XXe Commémoration du génocide des Tutsi au Rwanda, organisée par la Ville d’Ivry-sur-Seine et les associations Appui Rwanda et Ibuka. Du 7 (...)
IMG: Rwanda - Des hommes debout, à Bègles : « Oublier, c'est disparaître » A l’approche du 20ème anniversaire du génocide des Tutsi, la commune de Bègles, à l’initiative de son maire, Noël Mamère, inaugure le 30 novembre à 11 heures, à la (...)
IMG: Mohammed Berrada : « Rapt de voix », des évènements qui secouent le monde arabe L’Institut Français d’El Jadida organise une exposition de l’artiste peintre marocain Mohammed Barrada dans sa Galerie d’art, du 12 avril au 9 mai (...)
 Izuba | 2002 · 2021